2012


Julien Clavier- DRM-FINANCE
« Incidences du passage obligatoire aux normes comptables IAS/IFRS sur le risque d’instabilité bancaire »
Le 6 décembre 2012, sous la direction d’Hervé Alexandre.

En savoir plus

Cette thèse étudie les effets économiques, en termes d’instabilité, de l’adoption obligatoire par les banques des normes comptables internationales IAS/IFRS. La thèse est organisée en deux grandes parties. La première partie (Chapitre I) développe un cadre d’analyse permettant de comprendre les mécanismes par le biais desquels l’introduction obligatoire des normes IAS/IFRS dans le secteur bancaire est susceptible d’influer sur la probabilité de survenance des crises systémiques. À ce stade, nous montrons que des arguments, tant contractuels qu’informationnels, peuvent être mobilisés, en vue de justifier l’hypothèse d’une incidence positive ou négative du passage aux normes IAS/IFRS sur le risque d’instabilité. La deuxième partie de la thèse (Chapitres II, III et IV) présente trois études empiriques, fondées sur des échantillons de banques européennes, en lien avec certaines thématiques évoquées dans le cadre de la première partie. Les résultats de ces études, plus particulièrement, indiquent : (1) que les banques ont amélioré la couverture en capitaux propres de leurs risques, suite au passage aux normes IAS/IFRS, en raison d’un exercice plus efficace de la discipline de marché en environnement IFRS ; (2) que les banques contraintes en liquidité (et seulement ces banques) ont offert plus de crédits, suite à l’adoption des normes IAS/IFRS, en raison d’un accès facilité aux ressources externes en environnement IFRS ; (3) que la comptabilité en juste valeur ne contribue pas à dégrader le pouvoir explicatif d’un modèle de risque de défaut des banques fondé sur des variables financières. Ces résultats, qui vont globalement dans le sens d’une incidence positive du passage obligatoire aux normes IAS/IFRS sur la stabilité des banques, tendent à tempérer les critiques formulées à l’encontre du référentiel comptable international, en arrière-plan de la récente crise bancaire mondiale.


Laure Koenig-Matsoukis- DRM-FINANCE
« Coûts de transaction, asymétrie d’information et émission d’actions »
Le 11 avril 2012, sous la direction d’Edith Ginglinger.

En savoir plus

Cette thèse explore le lien entre les coûts de transaction, l’asymétrie d’information et les émissions d’actions. Dans un premier temps, nous analysons l’impact de la liquidité des titres sur les caractéristiques des émissions et montrons que celle-ci est un déterminant important du choix de la procédure d’émission. Nous observons que l’émission publique pure et l’émission avec droits garantie sont les procédures les plus chères mais qui améliorent également le plus la liquidité. Dans un second temps, nous analysons le comportement stratégique de la banque garante et des actionnaires au cours de la période de souscription d’une émission avec droits et montrons qu’ils appliquent une pression à la vente sur le marché secondaire des titres générant ainsi des rentabilités anormales négatives. Par ailleurs, nous observons que les droits s’échangent à un prix inférieur à leur valeur intrinsèque. Enfin, nous documentons la présence d’agents informés avant une émission avec droits qui reflètent leurs informations dans leurs ordres contribuant ainsi à l’efficience informationnelle des prix. Ces résultats permettent une meilleure compréhension des échanges informés autour des augmentations de capital et du choix des modalités d’émission.


Laurence Porteu De La Morandiere- DRM-FINANCE
« Les classements d’analystes financiers sont-ils informatifs pour l’investisseur »
Le 22 mai 2012, sous la direction de Carole Gresse.

En savoir plus

L’investisseur peut-il se baser sur les résultats des classements annuels d’analystes sell-side pour identifier les analystes les plus performants ? C’est la question à laquelle cette thèse tente de répondre au travers de deux études empiriques. La première recherche les facteurs expliquant l’élection de l’analyste dans un classement : ses performances sur les prévisions et les recommandations qu’il a émises, relativement aux autres analystes du secteur, la taille de l’intermédiaire financier auquel il appartient ou encore son expérience sur le secteur. La seconde explore le caractère prédictif du classement de l’analyste sur les performances de ses recommandations au cours de l’année suivant son classement. Les performances de plusieurs familles de portefeuilles de valeurs recommandées par les analystes classés d’une part et les analystes non classés d’autre part sont alors comparées. Les deux études empiriques démontrent une quasi absence de relation entre le classement de l’analyste et ses performances quantitatives. Ces résultats soulèvent la question particulière de l’impact de l’affiliation de l’analyste sur l’obtention de son classement. Par ailleurs, ils remettent en cause l’utilisation du classement de l’analyste par la littérature anglo-saxonne comme proxy de sa réputation.


Pierre Astolfi- DRM-FINANCE
« Contribution à l’étude de l’utilité des normes comptables pour les investisseurs : application à l’identification des actifs incorporels dans les cas des regroupements d’entreprises »
Le 13 septembre 2012, sous la direction d’Olivier Ramond.

En savoir plus

Les normes comptables ont pour vocation d’augmenter l’utilité des états financiers pris en leur application en réduisant l’asymétrie d’information entre les parties prenantes internes et externes de la firme. Ainsi, dans un contexte de croissance externe, les travaux de PPA (Purchase Price Allocation) contribueraient à améliorer l’utilité des états financiers pour les investisseurs en favorisant la reconnaissance, séparément du goodwill, des actifs incorporels identifiables. Toutefois, il existe des réserves susceptibles de limiter l’efficacité des normes à réduire l’asymétrie d’information. Tout d’abord, en nous appuyant sur un modèle linguistique inspiré des travaux de Gray (1988), nous observons que des facteurs liés tant à l’environnement culturel qu’aux normes elles-mêmes peuvent réduire l’utilité des états financiers pour les investisseurs. En outre, la littérature met en évidence des réserves s’agissant de l’efficacité des normes traitant des PPA à réduire l’asymétrie d’information. Afin d’apprécier si ces réserves sont, ou non, justifiées, nous avons développé un modèle empirique basé sur une étude d’évènements, conduite sur la période 2002-2008 aux Etats-Unis dans un contexte de croissance externe et mesurant l’utilité des normes au travers de la qualité de leur application effective. Notre modèle consiste à déterminer un proxy de la qualité des travaux de PPA, avant de tester l’effet de ce proxy sur les investisseurs. Selon nos travaux, l’information comptable délivrée ne semble pas être correctement prise en compte par les analystes financiers pour formuler leur consensus, ni par le marché, même si elle permet de prédire l’évolution du cours de bourse sur 50 jours


Hamza Bahaji- DRM-FINANCE
« Juste valeur et finance comportementale: le cas des Stock options »
Le 10 octobre 2012, sous la direction de Jean-François Casta

En savoir plus

Ce travail, composé de trois essais, se focalise sur la pertinence du cadre descriptif pour la représentation du comportement décisionnel des agents dans les modèles de la juste valeur des instruments financiers, particulièrement les stock options: Le premier essai traite de la problématique des déterminants du comportement d’exercice des porteurs de stock options. Nos résultats empiriques confirment que ce comportement dépend aussi bien de facteurs rationnels que de facteurs psychologiques. Dans le deuxième essai, nous analysons dans le cadre de la théorie des perspectives l’évaluation subjective des stock options ainsi que leurs effets incitatifs. Les résultats de cette analyse soulignent la pertinence du cadre descriptif pour l'explication de certaines pratiques de rémunération à base de stock options. Le dernier essai introduit un modèle d’évaluation où la décision d’exercice est dictée par les préférences et les anticipations d'un agent représentatif de la théorie des perspectives. Nos résultats empiriques montrent que le modèle proposé sur-performe nettement les modèles issus du cadre normatif proposés dans la littérature


Piyawan Srikhum- DRM-FINANCE
« Statistiques spatiales et Etude immobilière »
Le 12 novembre 2012, sous la direction de Laurent Batsch.

En savoir plus

La présence de dépendance spatiale des prix immobiliers impose aux méthodes d’estimation de prendre en compte cet élément. Les deux approches de la statistique spatiale sont l’économétrie spatiale et la géostatistique. La géostatistique estime directement la matrice de variance-covariance en supposant que la covariance entre les observations dépend inversement de la distance séparant leur localisation. L’économétrie spatiale définit et intègre la matrice d’interaction spatiale dans un modèle de régression hédonique. Si ces deux méthodes sont possibles pour étudier la dépendance spatiale des prix immobiliers dans des contextes variés, il n’existe cependant pas de règles très claires quant au choix de la méthode à sélectionner. Cette thèse procède à un examen détaillé de ces deux approches afin de pouvoir en distinguer les ressemblances et les différences, les avantages et les inconvénients. Des exemples d’application de chaque approche dans une étude immobilière sont présentés. La géostatistique est utilisée pour analyser la stationnarité du variogramme, ainsi que la sensibilité du variogramme aux paramètres de l’estimation hédonique. Le modèle d’économétrie spatiale est utilisé pour tenter d’identifier économétriquement le quartier dominant du marché immobilier d’une ville


Pierre Arnaud Drouhin- DRM-FINANCE
« Arbitrage, dynamique et hedging de produits immobiliers »
Le 16 novembre 2012, sous la direction de Laurent Batsch.  

En savoir plus

Si l’immobilier est de loin la plus importante classe d’actifs de notre économie, elle est également l’une des dernières à ne pas disposer d’un marché de dérivés mature. Des études académiques récentes ont montré que le manque de compréhension de leurs prix en est la principale raison. Ce travail doctoral cherche à y remédier. Par la conduite d’études à la fois théoriques et empiriques, nous sommes parvenus à déterminer leurs caractéristiques statistiques, leurs facteurs de risque mais aussi à appréhender l’intérêt de ces produits en terme de fonction de découverte des prix. Si les dérivés immobiliers constituent un outil de paramétrisation du risque immobilier essentiel, ils offrent également la possibilité aux investisseurs comme aux pouvoirs publics de disposer d’informations qui ne seraient pas disponibles autrement


Dorra Najar- DRM-FINANCE
« La rémunération des dirigeants dans les fonds d’investissement »
Le 19 novembre 2012, sous la direction de Maurice Nussenbaum.

En savoir plus

Les fonds d’investissement, plus connus sous le nom de private equity, constituent un acteur très important du marché financier. Leur performance dépasse souvent celle du marché. Ces fonds sont constitués suite à un accord entre les apporteurs de capitaux (les limited partners) et les gérants du fonds (les general partners). Cette thèse s’intéresse plus particulièrement à la rémunération accordée aux managers du fonds en contrepartie de leurs compétences de gestion. Cette rémunération est constituée d’une partie fixe (management fees) et une partie variable indexée sur la performance du fonds (carried interest). Tout d’abord, cette thèse examine les différents facteurs économiques, culturels, spécifiques aux gérants…qui affectent le choix des partenaires du fonds concernant les clauses de rémunération et de partage de profit. Ensuite, elle se penche sur le problème du traitement fiscal du carried interest. La différence d’imposition entre les États-Unis et certains pays européens s’explique par une difficulté de définition de cet instrument financier. Le rapprochement du carried interest à des options financières permet de mieux identifier le traitement fiscal le plus approprié. Pour finir, cette thèse propose une méthode d’estimation de la juste valeur de la rémunération des GPs en utilisant des simulations Monte Carlo. La prise en compte des clauses contractuelles et des caractères optionnels permet de réaliser une analyse de sensibilité de cette rémunération.