2015

Olivier Quenot - DRM-M&O
« Connivence, Transgression des règles et efficacité : tensions organisationnelles dans une multinationale »
Sous la direction de Norbert Alter et Catherine Léger-Jarniou, le 3 février 2015 

En savoir plus

La littérature en gestion des organisations est riche de travaux témoignant de pratiques transgressives en entreprise, aux motivations très diverses, mais qui souvent, sont le résultat d’initiatives individuelles. Rares sont les exemples de transgression collective en milieu professionnel, reposant sur un désaccord commun d’un aspect de l’organisation du travail.A partir d’une observation participante rétrospective au niveau d’un service d’une multinationale, je me suis interrogé sur ce phénomène qui peut être considéré de prime abord comme une forme de déviance, mais dont l’enquête de terrain cherche à montrer l’importance de l’impact des tensions organisationnelles et des comportements managériaux.Cette thèse a pour objectif de comprendre comment un groupe est parvenu à bâtir une action transgressive commune et à concilier les exigences contradictoires imposées par l’environnement, en étudiant les concepts de la coopération, de la connivence et du secret.


Viet Long Nguyen - DRM-M&O
« Enjeux managériaux des entreprises internationales dans le contexte culturel vietnamien »
Sous la direction de Jean-Pierre Segal, le 17 février 2015

En savoir plus

L’objet de la thèse est de décrire les pratiques managériales mises en œuvre au sein des entreprises internationales et d’analyser leur pertinence et leur efficacité au sein d’un contexte culturel vietnamien. Elle entend répondre à une double question de recherche : Peut-on mettre en évidence une singularité culturelle vietnamienne impactant le fonctionnement des entreprises internationales implantées localement ? Dans quelle mesure et dans quelles limites une gestion locale sachant tenir compte de cette singularité peut-elle contribuer au succès de ces entreprises qui souvent connaissent d’importantes difficultés au Vietnam ? En s’appuyant sur deux études de cas principaux et cinq autres terrains supplémentaires qui sont des entreprises internationales de tailles différentes opérant dans des secteurs d’activité différents, la thèse désigne comme enjeu majeur la capacité à conjuguer (1) un management par la règle et (2) un management par le «tình», autrement dit l’affection et le sentiment : le premier endiguant les dérives auxquelles peut conduire une gestion gouvernée par une logique des réseaux et de la relation ; le second répondant aux attentes des salariés et soulageant leurs inquiétudes d’être livrés à eux-mêmes sans soutien et protection de leur hiérarchie.


Hélène Lambrix - DRM-M&O
« La dynamique sociomatérielle des logiques institutionnelles dans la profession médicale »
Sous la direction de François-Xavier de Vaujany, le 15 juin 2015

En savoir plus

Au travers d'une étude de cas unique et interprétative de la profession médicale, cette thèse propose d'étudier l'usage des artefacts dans la dynamique conjointe des logiques institutionnelles. Pour comprendre la façon dont le changement s'opère, nous avons suivi l'institutionnalisation d'une nouvelle logique émergente. Des médecins généralistes légitiment leur rôle dans le champ médical par la création d'un mouvement social à la croisée de plusieurs mondes : une logique professionnelle et une logique basée sur l'évidence. Après avoir rassemblé les différents objets épistémiques mobilisés (Knorr -Cetina, 2001), une analyse biographique d'une cinquantaine de médecins a été réalisée par le biais du cycle herméneutique (Bleicher, 1980 ; Myers, 2013). L'originalité de ce travail se fonde sur l'approche socio-matérielle des pratiques (Orlikowski, 2005) perçues à la fois comme des traceurs du changement et comme des "performateurs" du changement. Dans le premier cas, d'un point de vue méthodologique, il est possible de faire émerger plusieurs logiques institutionnelles (Friedland, 2012) en analysant l'évolution des objets utilisés par les médecins dans le temps (Gherardi, 2012) pour comprendre l'agencement des acteurs au cours du changement institutionnel (Lounsbury & Crumley, 2007). Dans le second cas, et à portée théorique, la compréhension de la performativité des objets fournit des explications conceptuelles quant à la propagation d'une logique (Orlikowski & Scott, 2008). Nous explicitons le rôle des énoncés performatifs d'Austin (1962) dans le changement de choix de logique chez les individus à travers une nouvelle notion : le déclic.


Diana Santistevan - DRM-M&O
« Networks, relationships, and help: creating and maintaining engagement in global virtual "open" teams»
Sous la direction d’ Emmanuel Josserand, le 31 août  2015

En savoir plus

Cette thèse explore la façon dont les managers suscitent l’engagement des membres au sein d’équipes ouvertes, internationales et virtuelles. Ce type d’équipe, qu’on nomme une équipe « ouverte » est caractérisée par : des interactions régulières entre les membres, pour atteindre des objectifs organisationnels spécifiques ; une appartenance floue et instable des membres ; une « pluri-appartenance » des membres : chaque membre est simultanément impliqué dans plusieurs équipes ; des managers disposant d’une responsabilité formelle, sans pour autant disposer d’une autorité formelle. Les équipes ouvertes sont un phénomène fréquent dans les organisations commerciales internationales et les entreprises de conseil, mais peu de recherches s’y sont encore intéressées. Mobilisant la théorie enracinée, cette recherche étudie les équipes ouvertes d’une grande entreprise multinationale. Sur une période de deux ans, 70 entretiens formels ont été conduits auprès de 66 employés et 28 jours d’observation ont été réalisés dans neuf pays. Cette étude enrichit la littérature sur les équipes du concept d’équipe ouverte et apporte des compléments à trois cadres théoriques : la théorie de l’engagement, du « boundary spanning » et du leadership fonctionnel. Elle prolonge la théorie de l’engagement de Kahn, en montrant comment les leaders améliorent les conditions psychologiques de l’engagement en donnant du sens et en agissant sur le sentiment de sécurité psychologique. La recherche enrichit le concept de « boundary work » en identifiant de manière empirique et théorique deux pratiques de « boundary spanning » supplémentaires : la création de frontières et la coordination des frontières. L’étude des équipes ouvertes a fait émerger six fonctions additionnelles à la théorie du leadership fonctionnel et montré que six autres fonctions sont modifiées du fait de la structure même de ces équipes ouvertes.


Hirotoshi Takeda - DRM-M&O
« Measuring member contribution impact in an online community »
Sous la direction de Michel Kalika, le 29 septembre  2015

En savoir plus

La communauté en ligne (CEL) est une forme très répandue de transfert de connaissances spécialisées, où des usagers géographiquement dispersés peuvent constituer une communauté en partageant des idées, envoyant et affichant des messages, débattant de sujets et nouant des amitiés en ligne. Un des problèmes avec ces CEL est leur durabilité, car leur apparition et leur croissance initiale sont suivies d’une phase de stagnation où les usagers cessent d’afficher des commentaires, ce qui mène la communauté à mourir par manque d’activité. Tenter de prolonger la phase dynamique de croissance d’une CEL est un sujet pertinent pour tout administrateur de CEL. Une façon de maintenir le dynamisme d’une CEL est d’encourager les contributions.Ce courant de recherche se penche sur la façon dont les CEL peuvent prolonger leur phase dynamique, en considérant différents aspects, en particulier les mesures des contributions des usagers et la manière dont les nouveaux usagers d’une CEL se comportent. Je propose d’utiliser différentes mesures pour évaluer les contributions des usagers. Une des mesures pour identifier les contributeurs très actifs est une mesure bibliométrique non-invasive basée sur l’indice de Hirsch. Un autre aspect de cette recherche concerne la façon dont les nouveaux usagers se comportent et comment cela peut être expliqué par l’attachement préférentiel.Ce courant de recherche se penche sur la façon dont les CEL peuvent prolonger leur phase dynamique, en considérant différents aspects, en particulier les mesures des contributions des usagers et la manière dont les nouveaux usagers d’une CEL se comportent. Je propose d’utiliser différentes mesures pour évaluer les contributions des usagers. Une des mesures pour identifier les contributeurs très actifs est une mesure bibliométrique non-invasive basée sur l’indice de Hirsch. Un autre aspect de cette recherche concerne la façon dont les nouveaux usagers se comportent et comment cela peut être expliqué par l’attachement préférentiel.


Fang Li - DRM-M&O
« Rupture organisationnelle et c!ontinuité culturelle : une étude de cas – la privatisation d'un hôpital public d'une région centrale de la Chine »
Sous la direction de Jean Pierre Segal,  le 21 octobre 2015

En savoir plus

Cette thèse entend montrer l’apport d’une prise en compte des repères culturels locaux dans l’analyse des réactions du personnel d’un hôpital public situé la région centrale de la Chine face aux transformations brutales de son organisation au moment où celui-ci est privatisé. Notre approche anthropologique permet d’approfondir l’analyse des (in)satisfactions et des perplexités exprimées librement par les différents acteurs que nous avons interrogés. L’enquête de terrain montre à la fois l’ampleur des transformations survenues et l’écart existant entre les anticipations initiales des acteurs locaux et les réalités observables un peu plus tard, même si les résultats obtenus témoignent de la réussite économique de cette privatisation. Les nouveaux dirigeants de notre hôpital privatisé se sont efforcés d’introduire de nouvelles formes de management, de nouvelles relations inter-organisationnelles tout en évitant autant que possible de trop dévier des valeurs traditionnelles demeurant partagées au sein de l’environnement social de l’hôpital. Ce souci différencie de la plupart des hôpitaux privés qui, faute d’avoir obtenu l’approbation des communautés locales, à se développer commercialement. La thèse apporte ainsi la contribution dans le champ du management. Elle révèle que la continuité culturelle survit aux transformations du système de propriété, créant obligation aux nouvelles directions post privatisation d’en tenir compte. Certes, au cours de la modernisation et de l’évolution sociale, des réformes sont inévitables. Cependant, les repères culturels antérieurs continuent de fournir aux acteurs un cadre d’interprétation leur permettant de s’orienter dans le contexte en transition. La thèse décrit ces logiques enracinées dans la culture chinoise dont la présence pérenne continue d’influencer les fonctionnements des autres entreprises et industries. Nous espérons que la lecture de notre travail pourra aider les gestionnaires et collaborateurs étrangers à mieux comprendre certains comportements inattendus de leurs partenaires chinois.


Morgan Marchand - DRM-M&O
« Approches d’intégration post-acquisition des multinationales « émergentes » dans les économies « avancées ». 25 cas d’acquisitions d’EMNE en France analysées dans une perspective comparative »
Sous la direction de Jean-Pierre Segal, le 24 novembre 2015

En savoir plus

Les intégrations post-acquisitions up-market de multinationales émergentes (EMNE) dans des économies avancées ont été peu étudiées empiriquement. Cette recherche dresse une typologie des approches mises en œuvre suite à 25 acquisitions en France d’EMNE de 13 pays différents, et analyse les déterminants de leurs choix. L’approche partenariale est majoritairement adoptée, sous diverses modalités dynamiques, mais elle n’est pas systématique. La diversité des types d’intégration révèle l’influence de l’effet du pays d’origine des EMNE sur leurs décisions stratégiques. Cet effet est exploré sous l’angle des héritages administratifs des EMNE, précisément leurs imaginaires stratégiques et politiques qui influencent leur représentation des opportunités du contexte géo-économique global.


Jean-Yves Ottmann - DRM-M&O
« Bien-être et mal-être au travail dans les métiers scientifiques : le cas du CEA »
Sous la direction de Jean-François Chanlat, le 23 novembre 2015

En savoir plus

Le bien-être et le mal-être au travail sont des concepts d’actualité, qui recoupent de nombreux modèles et théories issus de disciplines et d’épistémologies différentes. On peut questionner la pertinence de ces modèles pour comprendre le rapport au travail de professions intellectuelles, d’activités d’expertises ou de travailleurs de la connaissance. En partant d’une synthèse des littératures qui existent sur ces sujets, cette thèse étudie le rapport au travail des métiers de laboratoire en sciences dures. Ce travail est une démarche qualitative, compréhensive et interprétativiste, basée sur l’étude de cas multiples enchâssés de quatre laboratoires du Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA). Cette recherche montre que les différents statuts présents dans les laboratoires partagent les mêmes sources d’engagement et de bien-être mais ont des facteurs de mal-être différents. De plus, ils présentent tous des « rapports ambigus au travail », conjonction simultanée de bien-être et de mal-être, qui obligent à repenser l’articulation entre bien-être et mal-être au travail.


Pierre Laniray - DRM-M&O
« Technologie, identité professionnelle et socio-matérialité »
Sous la direction de F-X de Vaujany, le 30 novembre 2015

En savoir plus

Sous l'effet d'évolutions matérielle (techniques et technologiques), le monde des organisations évolue aujourd'hui à très grande vitesse. Ce phénomène affecte le sens que les travailleurs construisent à partir de leur activité. Cette double problématique fait l’objet de deux courants de recherche distincts, l’un sur la construction identitaire en contexte organisationnel (Alvesson et Willmott, 2002), l’autre sur le rôle de la matérialité dans l’organizing (Orlikowski, 2007 ; Leonardi, 2011, 2012, 2013). Dans cette recherche, nous tentons de les rapprocher pour étudier les relations entre l’identité professionnelle d’une communauté de métier et la matérialité de son environnement de travail dans le cadre de la pratique quotidienne de l’activité professionnelle. Nous réalisons pour cela une ethnographie organisationnelle auprès de la communauté des conducteurs de train de la SNCF. Le matériau recueilli permet de mettre à jour le rôle de leur identité professionnelle dans l’appréhension et l’utilisation des artefacts présent dans la cabine de conduite. Notre recherche analyse également l’influence de l’évolution des artefacts liés à la conduite sur l'identité professionnelle des conducteurs de train, en identifiant des dynamiques parallèles de déqualification et d’enrichissement du travail.


Anne-Lise Mithout - DRM-M&O
« Compétences pédagogiques et besoins éducatifs particuliers : les écoles d'aveugles à l'heure de l'inclusion. Perspective franco-japonaise »
Sous la direction de Norbert Alter, le 4 décembre 2015

En savoir plus

En France comme au Japon, le système d'éducation à destination des enfants handicapés a connu d'importantes transformations ces dernières années, avec le passage à une logique d'éducation inclusive, privilégiant la scolarisation dans les écoles ordinaires plutôt qu'en établissement spécialisé. Cependant, les établissements spécialisés n'ont pas disparu pour autant et le milieu spécialisé se reconfigure pour s'adapter aux changements. Cette thèse s'appuie sur l'idée que ces transformations correspondent à l'aboutissement d'un mouvement historique allant d'une approche catégorielle du handicap (dans laquelle les différentes catégories médicales de déficiences sont sources de spécialisation) à une approche que l'on peut qualifier, par opposition, de généraliste (dans laquelle les catégories de déficiences s'effacent pour laisser la place à une catégorie unique : celle de « besoins particuliers »). Comment les écoles spécialisées, fondées sur la logique de spécialisation catégorielle, se transforment-elles à l'heure du généralisme ? On étudie plus précisément le cas des écoles d'aveugles, emblèmes historiques de la logique de spécialisation. La démarche comparative franco-japonaise permet ainsi d'éclairer une zone d'ombre, peu étudiée, du phénomène international de passage à une éducation inclusive. En mobilisant le champ de la sociologie du travail, plus spécifiquement le concept de compétences, on explore les transformations de l'institution spécialisée vécues par ses représentants: les enseignants spécialisés. On montre ainsi, à travers la comparaison, que le travail des enseignants spécialisés dans ces écoles n'est plus fondé sur une expertise de la déficience visuelle mais sur des compétences relationnelles d'adaptation aux "besoins éducatifs particuliers" de chaque enfant, dans des conditions d'enseignement en profonde mutation, où la mise en œuvre de ces compétences se fait de plus en plus difficile.


Anthony Gour - DRM-M&O
« La participation des acteurs externes dans la construction des décisions stratégiques »
Sous la direction de Stéphanie Dameron, le 9 décembre 2015

En savoir plus

La combinaison de différents facteurs économiques, sociaux, politiques, managériaux ont amené de nouveaux modes relationnels entre les organisations et les acteurs affectant ainsi les processus de réflexion, la prise de décision et la mise en œuvre de la stratégie. Les chercheurs qui étudient les décisions stratégiques sont confrontés à prendre en considération la complexité de l’élaboration de ces processus ainsi que les multiples acteurs internes et externes pouvant y participer. Au travers de ce travail de recherche, nous cherchons à comprendre comment les acteurs externes participent à la construction de la décision stratégique. Nous avons élaboré théoriquement deux conceptions de l’ouverture des processus de décision stratégique aux acteurs externes. Nous qualifions la première perspective d’« outside-in ». Ceci souligne un comportement qui résulte d’une réflexion appropriée. La rationalité procédurale, terme emprunté par Herbet Simon à la psychologie, dépend du processus qui l’a généré. Le manager va ainsi devoir s’adapter à l’environnement et à ses propres limites cognitives afin de délibérer de la façon la plus satisfaisante. La seconde perspective, que nous avons qualifiée d’« inside-out », est guidée selon une rationalité des jeux consistant à ce que des acteurs se regroupent à partir de leurs intérêts individuels, formant ainsi une coalition, pour tenter d’influencer la décision finale. L’opposition à première vue de ces perspectives ne tient pas lorsque l’on adopte une lecture dynamique de l’ouverture des processus. Nous mettons donc en avant les proximités entre ces deux perspectives et la nécessité de les penser ensemble dans notre grille de lecture. Nous distinguons dès lors trois dimensions communes à ces deux perspectives : l’ouverture des processus de décision stratégique aux acteurs externes est ainsi composée de « finalité », d’« une nature des relations », et de « caractéristiques du processus ». Ce travail doctoral a été réalisé au travers de dix études de cas pour confirmer empiriquement notre construction théorique et préciser les modalités de fonctionnement des managers avec les acteurs externes. Une synthèse de sept pratiques a été développée, à partir de nos analyses, pour permettre de mieux comprendre comment chaque forme d’ouverture se produit et à quel moment dans le processus les managers les utilisent. L’exposition de ces pratiques nous a également permis de préciser le passage d’une forme d’ouverture à l’autre. Trois modalités contribuent dès lors à réaliser le basculement de la perspective « outside-in » à celle « inside-out » et inversement. Une attention variant selon la rationalité recherchée par les acteurs, une volonté de conservation des ressources et du pouvoir, ainsi qu’une obligation de traduction de la part des managers sont des éléments centraux pour expliquer ces alternances entre les formes d’ouverture. Enfin, la mise en évidence d’actions structurantes a contribué à proposer une conceptualisation de la construction de la décision stratégique et de l’ouverture du processus aux acteurs externes en s’appuyant notamment sur le travail de Mintzberg et al. (1976). Nous prolongeons ainsi leur travail en expliquant ce qui guide les managers à interagir avec les acteurs externes et comment ils utilisent cela ensuite dans leur réflexion personnelle ou avec les autres managers en interne pour élaborer la décision stratégique.


Guillaume Carton - DRM-M&O
« La production des connaissances : du rapport de la recherche à la pratique »
Sous la direction de Stéphanie Dameron, le 10 décembre 2015

En savoir plus

Depuis la naissance des sciences de gestion, les chercheurs questionnent la pertinence de leurs travaux pour la pratique des entreprises. Interroger le rapport de la recherche à la pratique, c'est s'intéresser à la façon dont sont produites les connaissances managériales. Nous nous focalisons tout d'abord sur la controverse développée autour du rapport de la recherche à la pratique en développant quatre approches complémentaires par lesquelles les académiques appréhendent le rapport à la pratique. Dans un deuxième temps, nous nous intéressons à la façon dont chercheurs et praticiens développent ensemble des innovations managériales et conceptualisons un processus de développement spécifique aux innovations managériales développées entre recherche et pratique. Dans un troisième temps, nous étudions le concept de Stratégie Océan Bleu et nous montrons comment ses innovateurs ont performé leur concept suivant ses préceptes. Enfin, nous nous intéressons au chercheur-praticien, un acteur qui d'une part se situe à la fois dans le monde de la recherche et dans celui de la pratique et qui d'autre part participe à la production des connaissances managériales. L'objectif est de mieux appréhender les conflits de rôle auxquels ils font face et la façon dont ils équilibrent leurs rôles. Ainsi, par ces quatre études, cette thèse éclaire la façon dont sont produites les connaissances managériales.


Mohammad Mahdi Bahri - DRM-M&O
« Apports des théories de la firme à l'étude des décisions d'internalisation de la production de la formation professionnelle »
Sous la direction de Pierre Romelaer, le 11 décembre 2015

En savoir plus

Malgré les enjeux stratégiques de l’organisation de la production de la formation professionnelle, très peu d’études empiriques ont été effectuées sur ce sujet. Cette lacune est particulièrement visible sur les choix de gouvernance, qui concernent la mobilisation des ressources et compétences internes ou le recours à des prestataires externes pour assurer les différentes étapes de conception et d’animation d’une action de formation. L’objectif de cette recherche est d’étudier les facteurs qui influent sur la décision d’internalisation ou d’externalisation de la production de la formation, à l’aide d’un modèle théorique issu des principales théories de la firme, à savoir la théorie des coûts de transaction et la (les) théorie(s) des ressources et compétences. Il me en évidence le lien entre les caractéristiques d’une action de formation (spécificité transactionnelle, spécificité foncière, récurrence, incertitude environnementale et interdépendance) et la décision d’internalisation. Cette relation est expliquée par un certain nombre de variables médiatrices liées à la perception des décideurs quant aux risques d’opportunisme et aux aptitudes de production et de coordination dont ils disposent en comparaison avec les prestataires externes. Le modèle théorique est mis à l’épreuve des faits à travers une étude de cas sur la direction de la formation du groupe Veolia. Nous avons mené dans un premier temps une étude qualitative pour mieux comprendre la façon dont les concepts du modèle émergent, prennent forme et influent sur la décision des praticiens dans le contexte de la production de la formation. Pour vérifier la validité des hypothèses avancées, nous avons ensuite conduit une démarche quantitative centrée sur un échantillon de 140 actions de formation, en mobilisant la méthode d’équations structurelle PLS (PLS-SEM). Les résultats obtenus apportent un éclairage significatif à l’analyse des décisions de gouvernance en matière de production de la formation professionnelle continue, et permettent également de souligner un certain nombre de lacunes sur les théories mobilisées.