Curriculum vitae

Chanlat Jean-François

Professeur des universités
DRM

Jean-Francois.CHANLATping@dauphinepong.fr
Tel : 01 44 05 42 41
Bureau : P 435 bis

Publications

Articles

Chanlat J-F. (2015), The field of organizational studies: The critical eye of a multilingual researcher, Revista de Administraçao de Empresas, 55, 2, p. 226-230

Reflection on the challenges faced by countries non-hegemonic in knowledge production on management and organizations.

Chanlat J-F. (2014), Quelle contribution des technologies collaboratives à la configuration des organisations ?, Revista de Administraçao de Empresas, 54, 6, p. 706-714

Findings on key elements regarding the language of publication of research in Management, particularly in relation to the case of researchers who do not use English, and on multilingualism in the area.

Chanlat J-F. (2014), Danone, les mouvements stratégiques d'une multinationale française, Gérer et comprendre, 1, 115, p. 4-17

Depuis un certain nombre d'années, nous assistons en France à des débats nourris et vigoureux autour de la langue de publication à privilégier dans le champ de la recherche en gestion, voire au-delà. Autant d'interrogations qui ne sont pas spécifiques au champ francophone, puisqu'elles concernent d'autres champs linguistiques, notamment les plus importants. La question du choix de la langue de publication est essentielle dans l'évolution d'un champ scientifique, notamment dans un contexte où peu à peu la pluralité linguistique a laissé la place à l'hégémonie de l'anglo-américain. Au regard de ce constat que nous préciserons, nous présenterons les enjeux qui s'attachent au choix de la langue de publication et les atouts de la langue française dans le champ de la recherche en gestion.

For some years now in France, a lively topic of debate has been the language to prefer for publications in research in management, and even in other fields. The questions that arise are not specific to French-speakers, since they also concern other languages, including major ones. The language for publication is a key choice in the evolution of a scientific field, especially in a context where the plurality of languages has gradually yielded to the hegemony of American English. Taking this context into account, the issues related to choosing a language of publication are presented along with the advantages of French in research on management.

Chanlat J-F. (2014), The forgotten contributions of the French schools of anthropology to the foundations of anthropological perspectives in the Anglophone universe: a comment on Morey and Luthans, Journal of Organizational Ethnography, 3, 1

Chanlat J-F. (2014), Language and thinking in organization studies: the visibility of French OS production in the Anglo-Saxon OS field, International Journal of Organizational Analysis, 22, 4, p. 504-533

Purpose - The purpose of this paper is to clarify the relationship between language, thinking and society for explaining the degree of visibility of the French organizational studies (OS) production. Design/methodology/approach - This paper proposes a sociological analysis based on Bourdieu field to understand the variation of reception the French OS production have had among the Anglo-Saxon field. The paper aims to underline some key elements, which can explain the differences of reception experienced by the French OS scientists. The paper opted for a general review using historical data; reviews of OS literature; and Google scholar, Web of Science and major OS Journal data. Findings - The paper provides some evidence about how the degree of visibility of the French OS production is related to translation, cognitive and social resonance, producer place in the scientific network and relationship between the fields. It suggests that the degree of visibility is the result of a complex set of socio-cognitive schemes, social issues raised by the scholar and the place occupied by the researcher in the field. Originality/value - The paper brings interesting ideas concerning the international development of the OS field, the degree of visibility of diverse contributions coming from non-English speaking researchers, notably the French ones, and how the dialogue between different linguistic and social universes can be ameliorated.

Djabi M., Chanlat J-F. (2014), Organizational identification in a context of change : a case study of a French railway company, Revue française de gestion, 39, 238, p. 33-58

Les périodes de changement organisationnel cristallisent de nombreux enjeux managériaux liés à l'identification des salariés à leur entreprise. À partir d'une étude de la littérature sur les théories de l'identification et d'une enquête exploratoire menée au sein de la SNCF, les auteurs interrogent l'effet d'un changement perçu de l'identité organisationnelle sur l'identification des employés à l'organisation. En mobilisant plusieurs notions - la perception du changement de l'identité organisationnelle, le processus d'identification, les formes d'identification et les formes identitaires - cet article permet d'articuler ces concepts, séparés jusqu'alors.

Identification of employees to their organization is a challenging managerial issue particularly in the context of organizational change. From a review of the research on identification theories and an exploratory study of a French railway company (SNCF), the authors propose to explore how perceptions of organizational identity change influence organizational identification. By combining several concepts - the perception of organizational identity change, identification process, identification types and identity profiles - this paper presents an affinity of these notions which have been separated until now.

Chanlat J-F., Dameron S., Dupuis J-P., de Freitas M., Özbilgin M. (2013), Management et Diversité : lignes de tension et perspectives, Management international, 17, hors série, p. 5-13

Chanlat J-F. (2013), Défense de la langue française comme langue scientifique, Le Libellio d'Aegis, 9, 3, p. 7-16

Chanlat J-F. (2013), Les études critiques en management : un rappel historique, Communication, 31, 1

L'auteur fait d'abord appel aux racines de la pensée sociale critique. Il aborde ensuite la manière dont cette pensée s'est diffusée dans le champ des études des organisations et de la gestion de langue anglaise, les critical management studies (CMS). Enfin, il montre comment cette pensée a pénétré le champ d'études de langue française. En guise de conclusion, l'auteur rappelle l'importance de l'histoire, notamment celle des idées, dans le champ de la recherche et tout particulièrement dans les CMS, tant chez les chercheurs de langue anglaise que chez ceux de langue française.

Over the last decade, there has been a growing movement in both the English- and French-language scientific communities of a field called Critical Management Studies. This movement draws heavily from diversified works with mainly Anglo-Saxon and Scandinavian roots. The object of this article is to set this movement within a critical history of ideas and to earmark the contribution of French-speaking researchers to this history and to this particular field.

Chanlat J-F., Babeau O. (2011), Déviance ordinaire, innovation et gestion: L'apport de Norbert Alter, Revue française de gestion, 210, p. 33-50

Rappelant l'intérêt pour les sciences de gestion de s'ouvrir aux apports des autres disciplines, cet article propose de montrer de quelle façon les travaux du sociologue Norbert Alter fournissent des apports déterminants pour notre compréhension du fonctionnement de l'organisation, en particulier en ce qui concerne les phénomènes intimement liés d'innovation et de transgression. Les travaux en sociologie de l'innovation de cet auteur établissent avec force le constat, les formes et enfin les enjeux particuliers des pratiques transgressives habituelles en entreprise. Nous proposons la synthèse de ces travaux en montrant ensuite leurs apports spécifiques aux sciences de gestion ainsi que leurs prolongements envisageables.

This paper proposes to show how the work of Norbert Alter brings a major contribution to our understanding of organizations, specially regarding intimately intricate phenomena such as innovation and rule transgression. This French sociologist clearly pinpoints the existence, forms and stakes of ordinary transgression practices in organization. After proposing a synthesis of this work, we underline its specific contribution to management science and possible continuation.

Pasquero J., Baïada-Hirèche L., Chanlat J-F. (2011), Managerial Responsibility as Negotiated Order : A Social Construction Perspective, Journal of Business Ethics, 101, p. 17-31

This article examines how employees form their perceptions of managerial responsibility in a concrete organizational setting. Drawing on negotiated order theory, it shows that these perceptions are the result of complex processes of social construction and negotiation, rather than the application of predetermined ethics models or norms. Employees' perceptions appear to be unstable; they are subject to constant alterations, fluctuating with the organizational circumstances, and are likely to create considerable organizational perturbations, especially when managers make complex and ambiguous decisions. This process is illustrated through an ethnographic study that analyzed the evolution of employee perceptions during a three-year crisis-one that led managers to repeatedly postpone salary payments to save jobs. The process approach adopted by the study highlights important dynamics that traditional business ethics approaches overlook, such as the fragility of the construct of managerial responsibility, which cannot be coherent unless it is constantly renegotiated among an organization's various employee groups.

Chanlat J-F., Bruna M. (2011), Diversité et performance dans l'entreprise : une affaire de management, L'ENA Hors les Murs, 415

La diversité peut être un levier de performance dans l'entreprise, sous condition de management intégrateur.

Anquetil A., Chanlat J-F., Texier L-J. (2010), Humanisme et Management, Humanisme et Entreprise, 3, 298, p. 5-12

Chanlat J-F. (2010), Hommage à José Roberto Gomes Da Silva, Revue française de gestion, 4, 203, p. 183-184

Maréchal G., Linstead S., Chanlat J-F. (2008), Préface à "La transgression ordinaire", Revue Sciences de Gestion, 65, p. 357-376

Rares sont les contributions francophones mentionnées au sein de la littérature anglo-saxonne en sciences des organisations. Au sein de cet article, nous proposons d'analyser le développement du champ francophone en termes d'époque et d'épistème. Trois époques ont été identifiées : fondations, architecture et construction-reconstruction, ainsi que deux épistèmes, précisant la nature des relations en courants principaux et marginaux : 1. relations mimétiques (cherchant à imiter les approches dominantes) ou caractéristiques (cherchant à maintenir le caractère autonome des contributions originales) au sein de l'épistème du courant dominant et 2. relations singulières (développement de niches) ou configurationnelles (influence des courants marginaux dans la reconfiguration des courants dominants), au sein de l'épistème des courants marginaux

Francophone organizational scholarship has been neglected by Anglophone researchers. The development of the Francophone field can be understood in terms of both epoch and episteme. Three epochs are discernible - foundations, architecture, and building/rebuilding. There are also two epistemes. Relations in the mainstream are either mimetic (seeking to emulate dominant approaches) or characteristic (seeking to maintain the autonomous character of their own work). Relations at the margins can be either singularistic (comfortable in a niche) or configurational (seeking to shape the margins, and the potential development of the future mainstream)

Babeau O., Chanlat J-F. (2008), Transgression : a forgotten dimension of organization, Revue française de gestion, 3, 183, p. 201-219

Cet article théorique cherche à réhabiliter le rôle de la transgression des règles dans l'organisation. Critiquant la condamnation systématique de tout phénomène transgressif par les sciences de gestion, nous cherchons à montrer qu'une partie du phénomène ne doit pas être comprise comme une pathologie de l'organisation, mais bien comme un élément de son fonctionnement normal. L'analyse stratégique (Crozier et Friedberg) et la théorie de la régulation conjointe (Reynaud) peuvent ainsi être mobilisées pour montrer combien l'acte transgressif peut avoir une dimension positive dans le fonctionnement organisationnel.

This theoretical paper argues for a strategic role of rule transgression in organization whereby transgression is understood as an element of normal functioning rather than as a pathology of organization. Following strategic analysis (Crozier and Frieberg) and joint regulation (Reynaud), we analyze rule breaking as a practical means to resolve organizational contradictions.

Urban S., Boiral O., Chanlat J-F. (2008), Développement durable et gestion internationale : enjeux et perspectives d'avenir, Management International, 12, 2, p. 1-11

Développement durable et gestion internationale : enjeux et perspectives d'avenir. Texte d'introduction au numéro thématique

Chanlat J-F. (2006), Ciências Sociais e Management, Revista de Administração de FEAD - Minas, 3, 2, p. 9-17

Wacheux F., Chanlat J-F., Blanchot F. (2005), (Ré)concilier l'économique et le social, Revue de Gestion des Ressources Humaines, 57, p. 3-4

Chanlat J-F. (2004), Compte-rendu : Le Tiers-Monde qui réussit : nouveaux modèles, de Philippe d'Irribarne, 2003, Management International, 8, 3, p. 85-

Chanlat J-F. (2003), Emotions, organisation et management : une réflexion critique sur la notion d'intelligence émotionnelle, Travailler, 1, 9, p. 113-132

Le monde de la gestion, notamment en Amérique du Nord, s'intéresse de plus en plus aux émotions. Au cours des dix dernières années, ce mouvement a tourné très largement autour de la notion d'intelligence émotionnelle. L'objet de cet article est de restituer cette question dans le contexte et de montrer combien la notion d'intelligence émotionnelle fait l'impasse sur un certain nombre de points et est reliée à la culture américaine.

The world of business management, especially in North America, is becoming increasingly interested in emotions. During the last ten years, this movement has largely turned around the notion of emotional intelligence. The purpose of this article is to relocate this question in context and to show the degree to which the notion of emotional intelligence fails on a certain number of issues and is linked to American culture.

Chanlat J-F. (1996), Quais carreiras e para qual sociedade ? (II), Revista de Administraçao de Empresas, 36, 1, p. 13-20

This paper analyses current career development practices due to the decrease aí job opportunities: 1. the lack of excellence in Business Administration programs; 2. the work market turbulences and 3. the growth of part-time jobs. Deep transformations are necessary in order to change the future scenery: the increase of concern with work ethics; the betterment of youngsters education, the revision of priorities mainly the overestimation of finance strategies, which limits the professional horizons.

Chanlat J-F. (1995), Pour une anthropologie des organisations, Sciences humaines, Hors série, 9, p. 40-43

Chanlat J-F. (1995), Quais carreiras e para qual sociedade ? (I), Revista de Administraçao de Empresas, 35, 6, p. 67-75

Deeply linked to the operational modes of industrial society and to the characteristics of each country, the traditional and modern models compresive four kinds of career: bureaucratic, professional, enterprising and sociopolitic.

Chanlat J-F. (1994), Towards an Anthropology of Organisation, Gestión y Política Pública, 3, 2, p. 317-364

Chanlat J-F. (1994), Francophone organizational analysis (1950-1990) : an overview, Organization studies, 15, 1, p. 47-80

Interest in organizations first appeared between World War I and World War II, with the American studies led by Mayo. Since then, interest has grown and spread to most industrialized countries. In the sixties, in Anglo-Saxon countries and especially in the United States where research was first conducted, organizational analysis developed into an independent field of investigation. Economic growth, the proliferation and expansion of organizations and a marked tendency 'to rationalize the world' have compelled an increasing number of Western researchers to question the social dynamics of organized groups. This interest has been reinforced over the past few years by the failure of collectivist solutions, the growing popularity of private enterprise as well as by the type of management thinking that presently predominates in Western countries, but more generally by the prevalence of thinking about the world in organizational terms. Given this general tendency, which is observable in most industrialized countries, this paper aims to demonstrate how Francophone analysis has evolved and remains distinct to this day from Anglophone - and more particularly from the American mainstream - analysis.

Chanlat J-F. (1994), O significado da pessoa na gestao de recursos humanos : uma perpectiva socioanthopologica, Organizaçoes e Sociedade, 3, p. 7-34

Chanlat J-F. (1992), A caminho de uma nova etica das relaçöes nas organizaçöes, Revista de Administraçao de Empresas, 32, 3, p. 68-73

The subject matter on ethics has been recovered from philosophy due to the frequency that young executives show egotistic attitudes in detriment to concern towards others. This egocentric attitude leads to the vanishment of interest for the institution itself. On the other hand, the organizations have also failed in responding to the interests of the individuals. The author expresses his uneasiness towards a world oriented to economic values and proposes a renewal of ethics in relations inside the organizations, based upon the development of what he calls individual ethics articulated to collective ethics.

Chanlat J-F. (1992), L'analyse des organisations : un regard sur la production de langue française (1950-1990), Cahiers de recherche sociologique, 18-19, p. 93-138

Chanlat J-F. (1990), Amélioration des conditions de travail, sûreté, management : la psychopathologie du travail en question, Prévenir, 20, p. 65-94

Chanlat J-F. (1989), L'analyse des organisations : un regard sur la production anglo-saxonne contemporaine (1970-1988), Sociologie du travail, 31, 3, p. 381-400

Chanlat J-F. (1987), La sociologie des organisations à la recherche d'un second souffle, Sociologie et Sociétés, 3, p. 195-196

Chanlat J-F. (1986), Le stress et la santé des cadres féminins : un premier bilan, Gestion, 11, 4, p. 62-65

Chanlat J-F. (1986), Le stress et la santé des cadres de direction masculins : II. Les réalités du stress professionnel, Gestion, 11, 3, p. 44-50

Chanlat J-F. (1985), Le stress et la santé des cadres de direction masculins : mythe et réalités I. Le mythe du "prix du succès", Gestion, 10, 4, p. 5-14

Dans le premier d'une série de trois articles, l'auteur fait un bilan de l'état de santé des cadres de direction masculins. Ce bilan, établi à partir des données occidentales disponibles, démontre que les cadres de direction jouissent d'un état de santé supérieur à celui de la plupart des autres catégories socio-professionnelles; l'auteur examine par la suite les causes bio-médicales et psycho-sociales qui peuvent expliquer cette relative bonne santé des cadres de direction masculins.

Chanlat J-F. (1983), Differential weariness at work, social classes and health : a survey of current epidemiologic research, Le Mouvement social, 124, p. 153-169

Chanlat J-F. (1982), Raymond Aron : l'itinéraire d'un sociologue libéral, Sociologie et Sociétés, 14, 2, p. 119-133

Ouvrages

Fischer T., Fachin R., Chanlat J-F. (2006), Análise das Organizações - Perspectivas Latinas: olhar histórico e constatações atuai (vol. 1), Porto Alegre, Editora da UFRGS - Universidade federal do Rio Grande do Sul Editora, 447 p.

Chanlat J-F. (1998), Sciences sociales et management : plaidoyer pour une anthropologie générale, Laval, Presses de l'Université de Laval, 114 p.

Cet ouvrage dresse le bilan des rapports que les sciences sociales ont entretenus avec le management. Puis, face aux pratiques managériales actuelles menées au nom de la compétitivité et de la rentabilité financière, il plaide pour que le monde de la gestion élargisse ses visions de l'être humain et redonne une place centrale à la subjectivité, à l'effectivité vécue, à l'histoire et à l'éthique.

Direction d'ouvrages

De Vaujany F-X., Hussenot A., Chanlat J-F. (2016), Théories des organisations: nouveaux tournants,, Economica

Les évolutions récentes de la pensée en théorie des organisations sont présentées et analysées sous l'angle de la pratique de travail, des modèles d'affaires, des dynamiques organisationnelles et des répercussions sociales.

Chanlat J-F., Davel E., Dupuis J-P. (2013), Cross-cultural management: culture and management across the world, Abingdon ; New York, Routledge, XIV-296 p.

All cultures appear to share the belief that they do things 'correctly', while others, until proven otherwise, are assumed to be ignorant or barbaric. When people from different cultures work together and cannot take shared meanings for granted, managers face serious challenges. An individual's parsing of an experience and its meaning may vary according to several cultural scales - national, professional, industrial and local. Awareness of cultural differences and the willingness to view them as a positive are therefore crucial assets. This edited textbook sets itself apart from existing cross-cultural management texts by highlighting to the reader the need to avoid both ethnocentrism and the belief in the universality of his or her own values and ways of thinking: the success of international negotiations and intercultural management depends on such openness and acceptance of real differences. It encourages the development of 'nomadic intelligence' and the creative use of a culture's resources, according to a symbolic anthropology perspective. Through the essays and case studies in the chapters, readers will become aware of the intercultural dimension of business activities and better understand how they affect work. Cross-Cultural Management will help interested parties - students of business management, international relations and other disciplines, and business managers and other professionals - develop their ability to interact, take action and give direction in an intercultural context.

McEvoy S., Louÿs G., Leeman D., Cazade A., Chanlat J-F. (2011), L'interculturel en entreprise : quelles formations ?, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, 162 pages p.

Parution des actes du colloque pluridisciplinaire et international "L'Interculturel pour l'entreprise" qui a eu lieu le 28 février 2011 à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense. Ce livre se révèle particulièrement intéressant non seulement du point de vue scientifique mais aussi, dans la perspective de la réflexion qui va s'entamer en vue de la définition du "LMD3", pour la définition de formations innovantes et utiles à l'insertion professionnelle des étudiants. Sous la direction de Danielle Leeman, avec Alain Cazade, Jean-François Chanlat, Gilles Louÿs et Sebastian McEvoy, contributions de Diana Balaci, Christophe Benavent, Fabien Blanchot, Véronique Boirie, Didier Bottineau, Céline Bouleau, Simon Bouquet, Alain Cazade, Jean-François Chanlat, Pierre-Robert Cloet, Cornelius Crowley, Nicolas Delange, Thierry Fouque, Patricia Gutiérrez, Sylvaine Hughes, Danielle Josèphe, Gilles Lecointre, Danielle Leeman, Bénédicte Legué, Jean-Jacques Le Goff, Gilles Louys, Sebastian McEvoy, Mehdi Majidi, María del Carmen Méndez García, Evelyn Odonkor, Philippe Pierre, Martine Piquet, Mercè Pujol, Emmanuelle Sauvage, Jean-Pierre Segal. Ouvrage publié avec le concours de l'Université Paris Dauphine (UMR 7088 du CNRS « Dauphine, Recherches en Management » et CICLaS, EA 4405 « Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Identités, les Interactions culturelles et les Langues de spécialité ») et de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense (École doctorale 138, « Lettres, Langues, Spectacles » et École doctorale 139 « Connaissance, Langage, Modélisation »).

The "intercultural" is traditionally considered in two ways: be it like a knowledge of others, allowing each one to find a minimum amount of customs in common in order to live as best one can or to work together in a business, or be it like a tolerance which recognises the pertinence of the uniqueness of each person and respects them, whilst accommodating the diversity of adoptable behaviours for the best functioning of the team. Due to the globalisation and growing standardisation of values, lifestyles and workstyles, one can ask oneself if the question of cultural differences in the workplace is still germane or if, on the other hand, the tendency towards standardisation will not worsen them. This reflection is the object of much research in the humanities and social sciences field, which proves to be particularly useful in the workplace - which is about fusion, outsourcing, expansion abroad or advertising concepts of products to be exported. The Universities of Paris Dauphine and Paris Ouest Nanterre La Défense, from their disciplinary specialisms and their capacities for innovation in the education offered to students, were well placed to organise a common conference on this thematic, with the objective of advancing the knowledge from a scientific perspective and to use it to benefit university curriculums as well as the professional world.

Chanlat J-F. (2010), Gestão Empresarial - Uma Perspectiva Antropológica,, Cengage Learning, 272 pages p.

A empresa e a gestão se tornaram elementos centrais da vida social na maioria dos países industrializados e em economias emergentes. Mas a visão do ser humano, geralmente colocada nesse universo gestor, é muitas vezes simplista como em aulas e práticas de gestão em vigor. Diante dessa constatação, este livro procura apresentar uma concepção antropológica estendida, baseada tanto em uma série de trabalhos fundamentais em ciências sociais quanto na experiência vivida em contexto organizado. No início do século XXI, essa postura antropológica é essencial para enfrentar os grandes desafios confrontados pelo mundo em geral, e pelo Brasil em particular. Esta obra faz parte da Coleção Debates em Administração, que busca fornecer ao leitor informação sucinta a respeito dos assuntos mais atuais e relevantes da Administração.

Chanlat J-F., Clarke T. (2009), European corporate governance : readings and perspectives, New-York, Routledge, 405 p.

Muzio D., Ackroyd S., Chanlat J-F. (2008), Redirections in the study of expert labour : established professions and new expert occupations, New-york, Palgrave Macmillan, 272 p.

This book explores recent theoretical and empirical advances in the understanding of how professional and knowledge-based occupations are organised. Focusing in particular on the differences between established and emerging forms of expert work, this collection of papers are representative of recent authoritative work in this rapidly developing field. Theauthors suggests that despite some serious challenges, professionalism retains its viability as a work organisation method and continues to exercise a strong influence on the organisation and delivery of expertise.

Chanlat J-F., Fischer T., Fachin R. (2007), Análise das Organizações - Perspectivas Latinas: poder, cultura, subjetividade e vida simbólica (Vol.2), Porto Alegre, Editora da UFRGS - Universidade federal do Rio Grande do Sul Editora, 391 pages p.

Dupuis J-P., Davel E., Chanlat J-F. (2007), Gestion en contexte interculturel : approches, problématiques, pratiques et plongées, Québec, Presses de l'Université Laval, 500 p.

Chanlat J-F. (1990), L'individu dans l'organisation Les dimensions oubliées, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 842 p.

Séguin F., Chanlat J-F. (1987), L'analyse des organisations : une anthologie sociologique. Tome II : Les composantes de l'organisation, Boucherville, Québec, G. Morin, 508 p.

Séguin-Bernard F., Chanlat J-F. (1983), L'analyse des organisations : une anthologie sociologique. Tome 1 : Les théories de l'organisation, Saint-Jean-Sur-Richelieu, Quebec, Éditions Préfontaine, 482 p.

Chapitres d'ouvrage

Chanlat J-F. (2015), Les sciences de gestion face aux grands constats socioéconomiques contemporains : pour une éthique de l'engagement responsable du chercheur, in Dietrich A. (dir.), Dérives et perspectives de la gestion : échanges autour des travaux de Julienne Brabet, Villeneuve d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, p. 95-118

Depuis quelques décennies, on observe une rationalisation accélérée des pratiques de gestion. Ce mouvement prend plusieurs formes : alliances, fusions, acquisitions, restructurations massives, impartition, numérisation, lesquelles sont sensées réduire le temps de réponse et les couts d'exploitation des organisations.

Chanlat J-F., Haim P., Bouveresse L. (2014), Le stress des salariés en relation "service client" : les modes de management en question, in Berghmans C., Bayad M. (dir.), Regards croisés sur la gestion du stress professionnel?, Paris?, L'Harmattan, p. 183-194

Chanlat J-F., Pierre P. (2014), Enjeux du management interculturel, enjeux de l'humain, in Sauquet M., Vielajus M. (dir.), L'intelligence interculturelle : 15 thèmes à explorer pour travailler au contact d'autres cultures, Paris?, C. L. Mayer, p. 371-380

Banon P., Chanlat J-F. (2014), La diversité religieuse et culturelle dans les organisations françaises contemporaines, in Dauphine Recherches en management . (dir.), L'état des entreprises 2014, Paris?, La Découverte, p. 31-44

Chanlat J-F. (2013), Préface : De l'université à l'entreprise? : les métiers de l'interculturel, in Hughes S., Leeman D., Lefebvre B. (dir.), De l'université à l'entreprise? : les métiers de l'interculturel, Limoges?, Éd. Lambert-Lucas, p. 15-17

Chanlat J-F. (2013), Intercultural analysis and the social sciences, in Chanlat J-F., Davel E., Dupuis J-P. (eds), Cross-cultural management: culture and management across the world, Abingdon ; New York, Routledge, p. 11-40

Baujard C., Chanlat J-F., Bouveresse L. (2012), Approche organisationnelle du stress des salariés en relation service client : à la recherche d'un cadre d'analyse, in Martinet A. (dir.), Management et sociétés : mutations et ruptures, Paris, Vuibert, p. 121-134

Chanlat J-F. (2011), Préface à "La transgression ordinaire", in Babeau O. (dir.), La transgression ordinaire : pratiques et fonctions de l'écart habituel à la règle dans les organisations, Paris, Editions ESKA

Chanlat J-F. (2011), Theories of Management, in Ryan J., Ritzer G. (eds), The concise encyclopedia of sociology, Chichester?, Wiley-Blackwell

Baujard C., Bouveresse L., Chanlat J-F. (2011), Un management qui expose directement le salarié à la contrainte externe : l'utilisation du client comme source de pression au stress, in Chaudat P., Muller R. (dir.), Les nouvelles organisations du travail : entre souffrance et performance, Paris, l'Harmattan, p. 101-127

Chanlat J-F. (2010), Sur quelques contributions de Jacques Girin aux sciences de gestion, in Bayart D., Borzeix A., Dumez H. (dir.), Langage et organisation : sur les traces de Jacques Girin, Palaiseau, Les Ed. de l'Ecole Polytechnique, p. 17-26

Chanlat J-F. (2009), De l'éthique du pouvoir au pouvoir de l'éthique : l'agir managérial à l'épreuve des valeurs, in Marchesnay M., Payaud M. (dir.), Stratégies et pouvoirs : mélanges en l'honneur du professeur Alain Charles Martinet, Paris, Vuibert, p. 207-220

Chanlat J-F. (2009), Management et diversité : un regard anthropologique, in Pezet A., Dauphine Recherche Management . (dir.), L'état des entreprises 2010, Paris, la Découverte, p. 7-17

Chanlat J-F. (2008), Francophone Organizational Literature, in Clegg S., Bailey J. (eds), International Encyclopedia of Organization Studies, Sage, p. 15

Chanlat J-F. (2008), Organizational Anthropology, in Clegg S., Bailey J. (eds), International Encyclopedia of Organization Studies, Thousand Oaks, Sage Publications, p. 1012-1014

Chanlat J-F. (2008), Introduction : Lawyers, Doctors and Business Consultants, in Muzio D., Ackroyd S., Chanlat J-F. (eds), Redirections in the study of expert labour : established professions and new expert occupations, New-york, Palgrave Macmillan, p. 1-30

Why are expert occupations interesting to study? This book reveals a great deal that is of interest about the current state of three key occupations: lawyers, doctors and management consultants. The conclusions are not always what you might expect. It reveals important differences of fortune between the occupations. While business consultancy is a growth area, there are significant differences within the industry between firms. Lawyers have been under ideological attack for many years but studies show that law firms have responded effectively in adverse circumstances. For other traditionally trained occupations, such as doctors, however, it is less clear what the future may demand in terms of their profession. There is a paradoxical quality to the current pattern of demand for expert labour: demand not only varies a good deal between occupations, but it seems to bear little relationship to whether the skills are found in traditional or new occupations.

Chanlat J-F. (2007), Analise das organizaçoes : panorama da produçao em lingua francesa contemporanea,, Analise das Organizaçoes - Perspectivas Latinas : poder, cultura, subjetividade e vida simbolica, Porto Alegre, Universidade Federal do Rio Grande do Sul, p. 21-62

Chanlat J-F. (2007), Entreprises et sociétés : La logique de l'entreprise et la logique de la société : deux logiques inconciliables ?, in Dupuis J-P. (dir.), Sociologie de l'entreprise, Montréal, Gaëtan Morin, p. 295-321

Sociologie de l'entreprise invite un public peu familier avec la sociologie à jeter un regard sur les rapports entre entreprise et société. Les auteurs visent un double objectif : introduire le lecteur à la dimension sociale et culturelle de l'entreprise, trop souvent perçue comme relevant de la seule rationalité économique, et fournir une grille d'analyse et d'intervention en entreprise.

Chanlat J-F. (2007), Les dimensions oubliées de l'agir stratégique en situation : un regard anthropologique, in Deroy X. (dir.), Formes de l'agir stratégique, Bruxelles, De Boeck, p. 102-150

Alors que la stratégie est omniprésente dans les organisations, cet ouvrage de recherche met en évidence les principaux ressorts du raisonnement stratégique. En s'appuyant sur différents champs des sciences humaines, allant de l'anthropologie à la sociologie en passant par la philosophie, l'ouvrage précise les dimensions multiples présentes dans les situations stratégiques. Se distanciant d'une approche instrumentale de la stratégie, l'ouvrage aborde cette dernière de manière compréhensive. Ainsi, il permet de mieux saisir les dimensions souvent oubliées qui structurent les situations contingentes de l'agir stratégique dans les organisations. En résumé, l'ouvrage : - ouvre la stratégie aux champs d'analyse qui supportent les sciences des organisations; - sort d'une approche exclusivement prescriptive et instrumentale de la stratégie en la situant, c'est-à-dire en montrant que son contenu résulte des interactions entre les "individus-stratèges" et les institutions où ils évoluent; - pose le statut de la stratégie et de l'action stratégique comme acte fait de répétition, de mimétisme mais aussi de différence individuelle marginale et décisive.

Chanlat J-F. (2007), Introduçao,, Analise das Organizaçoes - Perspectivas Latinas : poder, cultura, subjetividade e vida simbolica, Porto Alegre, Universidade Federal do Rio Grande do Sul, p. 11-20

Chanlat J-F. (2006), Space, organization and management : a socio-historical perspective, in Kornberger M., Clegg S. (eds), Space, organization and management theory, Frederiksberg - Danemark, CBS Press, p. 17-43

Chanlat J-F. (2006), Theories of Management,, The blackwell encyclopedia of sociology, Blackwell, p. 2744-2752

Chanlat J-F. (2005), Le manager européen à l'écoute de la culture, in Kalika M. (dir.), Management européen et mondialisation, Paris, Dunod, p. 13-42

Chanlat J-F. (2005), La recherche en gestion et les méthodes ethnosociologiques, in Wacheux F., Roussel P. (dir.), Management des ressources humaines : méthodes de recherche en sciences humaines et sociales, Bruxelles, De Boeck, p. 159-175

Chanlat J-F. (2004), Préface à "Esthétique et organisation", in Strati A. (dir.), Esthétique et organisation, Laval (Canada), Presses de l'université de Laval, p. 7-13

Chanlat J-F. (2003), L'action publique, l'éthique du bien commun , l'efficacité et l'efficience: un regard croisé,, Sens et paradoxe de l'emploi public au XXI siécle, Lausanne, PPUR, p. 13-28

Dubost P-J., Chanlat J-F. (2003), Evolutions et missions nouvelles,, L'université citoyenne : progrès, mondialisation, exemplarité, Paris, Economica, p. 213-227

Chanlat J-F. (2003), Le managérialisme et l'éthique du bien commun : la question et la motivation au travail dans les services publics, in Piraux A., Genard J-L., Duvillier T. (dir.), La motivation au travail dans les services publics, Paris, L'Harmattan, p. 51-64

Chanlat J-F. (2002), Le défi social du management, in Kalika M. (dir.), Les défis du management, Rueil Malmaison, Liaisons, p. 59-82

Chanlat J-F. (2002), Modos de gestao, saude e segurança no trabalho,, Recursos humanos e subjetividade, Vozes, p. 118-128

Chanlat J-F. (1997), L'analyse des organisations de langue française et le champ francophone du management stratégique, in Koenig G., Koenig C., Noël A. (dir.), Perspectives en management stratégique. Tome iv : 1995/96, Paris, CETAI, Centre d'études en administration internationale, p. 65-85

Chanlat J-F. (1997), La place des sciences humaines dans la formation des cadres, in Aubert N., Gaulejac V. (dir.), L'aventure psychosociologique, Paris, Desclée de Brouwer, p. 187-194

Chanlat J-F. (1996), De l'entreprise à la société, in Murray G. (dir.), L'État des relations professionnelles : : traditions et perspectives de recherche, Sainte-Foy (Québec), Les Presses de l'Université Laval, p. 242-247

Chanlat J-F. (1995), Les sociologues et l'entreprise : l'expérience québécoise, in Association internationale des sociologues de langue francaise . (dir.), La sociologie et ses métiers, Paris, L'Harmattan, p. 129-136

Chanlat J-F. (1994), Les sens de la personne en gestion des ressources humaines: une perspective socio-anthropologique, in Congrès de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences . (dir.), Le sens de la personne en gestion des ressources humaines, Québec, Editions Murielle Gagné, p. 156-175

Chanlat J-F. (1994), Towards an Anthropology of Organizations,, Towards a New Theory of Organizations, London, Routledge, p. 155-189

Chanlat J-F. (1988), Femmes cadres et santé, in Robichaud J., Harel -Giasson F. (dir.), Tout savoir sur les femmes cadres d'ici Actes du Colloque tenu à Montréal, les 20 et 21 octobre 1988, par le Groupe Femmes, gestion et entreprises de l'École des hautes études commerciales, Montréal, Presses HEC Montréal, p. 75-99

Communications

Djabi M., Chanlat J-F. (2015), Approche multidimensionnelle des réactions individuelles face à un changement prescrit, XXIVème conférence annuelle de l'Association Internationale de Management Stratégique - AIMS 2015, Paris, France

En management, les recherches sur la socialisation s'intéressent majoritairement à l'inclusion de nouvelles recrues au sein d'organisations stables. En contrepoint, cette communication étudie le processus de socialisation des employés expérimentés en contexte de changement organisationnel. Construit à partir de l'approche proactive du courant de recherche sur la socialisation organisationnelle, enrichi d'une perspective multidimensionnelle des réactions face au changement, le cadre conceptuel adopté met à jour les dimensions clefs qui composent cet objet d'étude : une composante comportementale (orientation de rôle active/passive ; tactique et comportement de rôle), une composante cognitive (jugement positif/négatif/neutre) et une composante affective (émotion positive/négative/neutre). Réalisée au sein d'une grande organisation ferroviaire française, l'étude qualitative permet d'enrichir la compréhension de chaque composante et d'apporter une meilleure compréhension des relations qui les unissent. Nos résultats indiquent que les réactions affectives et cognitives positives conduisent à l'absorption active du rôle, tandis que les réactions affectives et cognitives négatives aboutissent à la détermination active ou passive du rôle. Nos résultats offrent également une plus grande compréhension des réactions ambivalentes en montrant qu'elles recouvrent différents types de configurations. Cette étude prend le contre-pied d'une perspective dichotomique de l'ajustement (engagement/résistance) et relativise fortement le caractère fonctionnel ou dysfonctionnel des réactions adoptées par les individus. Plutôt que la stigmatisation de la population jugée « déviante », cette étude invite à comprendre leurs justifications cognitives et affectives.

Lussier S., Chanlat J-F. (2015), L'évaluation des établissements d'enseignement et le rôle des enseignants-chercheurs en gestion : l'intériorisation institutionnelle de l'internationalisation, XXIVème conférence annuelle de l'Association Internationale de Management Stratégique - AIMS 2015, Paris, France

Longtemps, les établissements d'enseignement supérieur ont évolué dans un espace et un contexte local s'inscrivant dans un système national d'éducation (Maringe et Foskett, 2010). Leurs missions étaient donc influencées en grande partie par les politiques d'un gouvernement qui défendait la culture et l'histoire d'une nation. Un pays qui pensait et communiquait dans une langue souvent différente de celle utilisée par les nations voisines. Aujourd'hui, tout a changé. Le monde cherche à aplanir les différences et à créer une multitude de ponts entre les différentes cultures, mais en même temps que les pays s'uniformisent, une force contraire « locale » est à l'origine d'une nouvelle tension (Maringe, 2010). Se dessine ainsi un nouveau tournant qui était encore insoupçonnable il y a quelques décennies à peine. De nos jours, combinant les technologies à la globalisation, l'éducation ne respecte plus les frontières jadis dessinées (Sharkey et Beeman, 2008 ; Maringe, 2010 ; Wildavsky, 2010 ; Salmi, 2009). Dorénavant, les rétablissements d'enseignement doivent faire face à une concurrence mondiale. Il suffit de penser aux étudiants internationaux qui chaque année s'envolent par centaines de milliers vers l'Europe, les Amériques ou l'Australie et vont de plus en plus vers les pays asiatiques comme la Chine et l'Inde (Wildavsky, 2010). Si cette ouverture des frontières agrandit le territoire des marchés accessibles, elle expose l'institution d'enseignement à une multitude de concurrents totalement nouveaux (AACSB, 2011). Malgré tout, l'internationalisation est habituellement vue par les établissements d'enseignement supérieur de gestion, comme une possibilité d'élargir leurs influences et leurs services au sein de la communauté à laquelle elles appartiennent en mettant sur pieds des partenariats qui permettront à la fois une mobilité accrue de leurs étudiants et enseignants-chercheurs, et une meilleure réputation internationale afin d'attirer les meilleurs étudiants, voire les meilleurs enseignants (AACSB, 2011). Toutes ces transformations ont eu un impact sur l'évolution des sciences de gestion et du métier d'enseignant-chercheur en gestion. L'objet de cette communication sera de mieux comprendre le cadre dans lequel évoluent désormais les enseignants chercheurs en gestion. Pour ce faire, après avoir rappelé dans un premier temps les divers aspects de cette internationalisation de l'éducation, notamment par le biais des accréditations (EQUIS, AACSB et AMBA) et des classements internationaux, nous verrons comment les établissements d'enseignement supérieur de gestion accordent de plus en plus d'importance à leur réputation internationale en se fiant de plus en plus aux critères d'évaluations et aux indicateurs de ces organismes externes d'évaluation, construisant ainsi leurs nouvelles injonctions institutionnelles, et comment enfin tous les acteurs sont désormais reliés autour de ce système de publication qui forme de nos jours le coeur de la concurrence entre les établissements. C'est donc à un processus complexe de construction sociale de la notion de « qualité internationale de l'éducation » auquel nous assistons. En conclusion, nous mettrons en garde contre le risque d'uniformité qu'un tel processus peut entraîner (un seul modèle retenu et reproduit par les établissements d'enseignement à travers le monde), et les principaux effets sur les institutions non anglophones, notamment de langue française.

Bruna M., Chanlat J-F. (2015), Conducting a diversity policy as an organizational change process: a theoretical model going from organizational legitimation to institutionalization dynamics, Annual 15th EURAM Conference - European Academy of Management, Varsovie, Poland

This theoretical paper addresses the implementation of a diversity policy as an organizational change process, overtaking the laterality of ad-hocratic initiatives to embrace a transformative movement. Following a diachronic, multi-dimensional and multi-level perspective, the phenomenology of a diversity policy is analyzed as a complex socio-organizational dynamics inspired by institutional constraints duly "endogeneised" and "managerialised, embedded in actors' role-games and perhaps contributing to the legitimation of the firm.Theoretically, the paper crosses managerial and sociological theories to investigate the actors' role-games (Crozier & Friedberg, 1977) and the processes of social regulation and collective learning that underlie an organizational change (Reynaud, 1997; Alter, 2005; Babeau & Chanlat, 2008; Lazega et al., 2008, Bruna, 2013). The investigation is enlightened by qualitative data collected during an exploratory research focused on the French case.

Chanlat J-F. (2014), The anthropological contribution of Maurice Godelier'thought to the relationship between the Mental and the Material : some implications for Organization Studies, 4th Organizations, Artifacts and Practices (OAP) Workshop, Rome, Italie

As the workshop's fourth session will concentrate on the subject of rules and regulations in organizations. In the context of global competition and the global crisis experienced by most countries all over the world, one of the question raised is how linking materiality with discourse, cultures and mentality. In this paper, we will present the contribution of the French anthropologist Maurice Godelier to enlighten the relationship between the Mental (l'idéel) and the Material (le matériel). Maurice Godelier is one of the leading figure in Anthropology. From the beginning of his carreer in anthropology (1966) and his classical work on the Baruyas (1982) to his last book on Lévi-Strauss (2013), he has developed a reflection on the the production of societies (1984, 2007). Influenced mainly by Marx (1973), the economical anthropology (Polanyi) and Lévi-Strauss, he has put the emphasis on the relationships between what he calls 'l'idéel' (The Mental) and le matériel (The Material). He defines five forms of material and shows how these forms are articulated with the world of ideas (representations, symbolic and imaginery spheres) according to societies. In these articulation, he gives to the social relationships (rapports sociaux) an important role into the social dynamics regulation. In his works, he underlines the limits of the marxist vision of society divided between an infrastructure (economical activities) and diverse superstructures (parenthood relationships, religious institutions,...) which would be built on this base and would disappear with her. He demonstrates that in all the social relationships between human beings and with Nature, even the most material relationships, it exists mental components which are not the reflection of these relationships but a part of their internal framework. After a presentation of his key ideas, we will show how Godelier's anthropological reflections are relevant to organization studies and management research, notably on these issues of rules, regulations and materiality. As some articles show anthropology can be a good source of inspiration for organization studies (Luthans and Morey, 1987, 2013), this presentation want to give new elements coming notably from French anthropology which was (Chanlat, forthcoming)) and is always an important source of reflections, often ignored by the Anglo-Saxon mainstream.

Bruna M., Chanlat J-F. (2014), La conduite d'une politique de diversité, un processus de légitimation ?, Pour un management de la diversité, Marseille, France

La conduite d'une politique de diversité comme processus de légitimation ? Mobilisant une perspective néo-institutionnaliste, cette communication se penche sur les raisons organisationnelles qui ont poussé de grandes entreprises françaises à inaugurer des politiques de diversité, au tournant des années 2005/2006, et explore les motifs stratégiques qui en ont présidé et continuent à en guider la mise en place opérationnelle. La conduite d'une politique diversité y est appréhendée comme un levier de légitimation morale, pragmatique et cognitive de l'organisation (Suchman, 1995 ; Barth, 2007) où se mêlent considérations éthiques et juridiques, conformité aux attentes culturelles des parties prenantes et calculs économiques. L'analyse s'appuie sur une étude de terrain exploratoire, reposant sur un corpus de trente-cinq entretiens avec des acteurs engagés dans l'élaboration et la mise en oeuvre de politiques diversité au sein de grandes entreprises hexagonales (DRH, RRH, responsables et experts diversité) ainsi que sur des conversations informelles avec ces mêmes acteurs.

Conducting a diversity policy as a legitimation process? Adopting a neo-institutional paradigm, the present paper addresses the strategic reasons which justified the adoption of diversity policies in French major companies, in the second half of years 2000's, and which has supported and sustained their organisational implementation. The conduction of such policies is investigated as a moral, pragmatic and cognitive legitimation dynamics (Suchman, 1995; Barth, 2007) in which are nested ethical and juridical constraints, research of conformity with cultural expectations of stakeholders and real economic considerations. The analysis is supported by an empirical exploratory research, based on a corpus of 35 interviews with key-actors engaged in the conduction of diversity policies in several French companies (HR Directors and Managers, diversity leaders and experts) and informal conversations with the same interlocutors.

Chanlat J-F. (2013), Business anthropology as a discipline to leverage cultural dynamics in organizations, 29th EGOS Colloquium - Bridging Continents, Cultures & Worldviews, Montréal, Canada

Chanlat J-F., Alami R. (2011), Paradoxes et défis interculturels en matière de gestion : le cas des managers marocains formés en Occident en poste au Maroc, 22e Congrès de l'AGRH, Marrakech, Maroc

L'objet de cette communication sera de répondre aux questions suivantes : comment les managers marocains, formés aux concepts classiques du management occidental, arrivent-ils au Maroc à gérer les défis managériaux et les différences culturelles au quotidien quand il s'agit de gérer leurs équipes et assurer la stabilité de leur entreprise? Cet article se propose, à travers l'analyse de cas d'entreprises marocaines et d'une enquête auprès d'une soixantaine de managers d'identifier les facteurs-clés de succès et les leviers inattendus de performance et de stabilité qui permettent d'expliquer comment les dimensions culturelles et religieuses sont intégrées par ces managers à des notions telles que l'amélioration continue, le travail d'équipe, la gestion des ressources humaines ou la productivité. Cette communication s'inscrit dans la réflexion menée depuis de nombreuses années par le management interculturel d'inspiration anthropologique.

Banon P., Chanlat J-F. (2011), Le fait religieux dans les organisations contemporaines : principaux constats et proposition d'un modèle d'analyse et d'action pour le contexte français, 22e Congrès de l'AGRH, Marrakech, Maroc

A la lumière des publications et des informations, la religion fait un retour remarqué dans les organisations contemporaines. La mondialisation des échanges, les mouvements migratoires et le retour du religieux recomposent le tissu social et amène à de nouvelles revendications religieuses dans la sphère du travail. Les demandes croissantes en matière d'alimentation, d'espace de prière, de ports vestimentaires, de temps de fêtes, de séparation des genre créent un peu partout des zones de friction, des tensions, voire des rejets et des conflits entre certains groupes, certaines minorités et majorités, certains immigrés et autochtones. Ces questions étant de plus en plus présentes et particulièrement sensibles, il nous a semblé important d'en faire l'objet d'une communication. Celle-ci fera appel à un double regard ; un regard anthropologique du fait religieux et un regard d'un spécialiste du management des ressources humaines, qui a lui-même une perspective anthropologique. Après avoir fait un rappel de certains éléments clés du fait religieux et des principaux constats observés aujourd'hui dans les organisations, les auteurs s'intéresseront aux différentes stratégies mises en place par celles-ci, notamment en France, à cet égard et aux conséquences qu'elles peuvent avoir sur le vivre ensemble dans les univers organisés. Dans la dernière partie, ils présenteront des propositions pour faire face à ces nouvelles demandes qui respectent les droits universels et le désir du vivre ensemble, notamment dans le contexte français.

Chanlat J-F. (2011), Management et diversité en France, Symposium international "Management et diversité", Paris, France

Chanlat J-F., Djabi M. (2011), L'identification à l'organisation en période de changement radical : le cas de la SNCF, XXe conférence de l'AIMS, Nantes, France

Le changement radical modifie la représentation que les individus ont de l'identité organisationnelle. Ce bouleversement cognitif affecte différemment le processus d'identification des membres d'une organisation soumis à un même changement. Une étude empirique menée au sein de la SNCF nous permet d'identifier plusieurs réactions à l'égard de l'organisation : révolte, nostalgie, détachement, reconnaissance et loyauté. Ces réactions génèrent une diversité de profils d'identification à l'identité organisationnelle qui eux-mêmes engendrent différentes attitudes face au changement. Cette pluralité de réactions est conditionnée par trois variables : le sentiment d'inter-reconnaissance, la convergence entre les valeurs personnelles, les valeurs du sous-groupe et celles de l'organisation ainsi que la convergence entre le modèle de compétence de l'individu et celui prôné par l'organisation. Nous identifions ainsi trois cercles du changement : le cercle vertueux, le cercle de l'indifférence et le cercle vicieux du changement. Accompagner la « crise » survenant dans la perception de l'identité de l'organisation pour ne pas créer une « crise d'identification » constitue le principal défi des managers.

Bouveresse L., Chanlat J-F., Baujard C. (2011), Occupational Stress on French Customer Service Employees: Impact of Human Ressource Management Modes, Workshop on Research Advances in Organizational Behavior and Human Resources Management Paris Dauphine, May 17-19, 2011, Paris, France

Dealing with angry individuals, enduring verbal abuse without reacting negatively appears as an inherent part of the work of customer service employees. This research presents and tests a framework to examine, not the effects of customer behavior, but the results of negative management modes on occupational stress. The study includes semi-directive interviews involving 86 customer service employees from five different companies: two call centers, one retail company and two passenger transportation companies (rail and air). The survey's results provide new insights on how the employees' well-being and the quality of service may be improved by appropriate human resource practices.

Chanlat J-F. (2011), Les études critiques en management : un rappel historique, Colloque international "Communications - organisations et pensées critiques", Lille, France

Au cours des dernières années, on a assisté à une popularisation croissante de ce qu'on appelle dans la champ de la gestion de langue anglaise : les Critical Management Studies (CMS) (Alvesson, Bridgman et Willmott, 2009). En langue française, on a également vu apparaître un mouvement similaire en lien avec cette tendance internationale : les études critiques en management (Golsorkhi, Huault et Leca, 2009 ; Allard-Poesi et Loilier, 2009). Si ce mouvement regroupe un ensemble de travaux diversifiés et protéiforme et possède un fort ancrage anglo-saxon, pour ne pas dire britannique, et scandinave, il n'en demeure pas moins que certains écrits actuels de langue française font souvent l'impasse sur l'idée qu'un tel courant a des racines historiques plus anciennes. 3 L'objet de cette communication sera justement de revenir sur ceux et celles qui ont largement précédé ce mouvement, tant en langue anglaise qu'en langue française. Pour ce faire, nous ferons appel dans un premier temps aux racines de la pensée sociale critique, ensuite, nous aborderons la manière dont cette pensée s'est diffusée dans le champ des organisations et de la gestion de langue anglaise et enfin, nous montrerons comment le champ francophone, quant à lui, s'est emparé de cette question. En guise de conclusion, nous rappellerons l'importance de l'histoire, notamment des idées dans le champ de la recherche en gestion. Afin de ne pas sombrer dans une forme d'amnésie mêlée d'ignorance, il est en effet essentiel de revenir sur ceux et celles qui ont été aux fondements de cette réflexion, souvent oubliés aujourd'hui par certains auteurs, adeptes des CMS, tant en langue anglaise qu'en langue française.

Drummond Abdala V., Chanlat J-F. (2010), L'ouverture de la diversité au sein d'un programme de formation d'une université d'entreprise : les principaux résultats d'une enquête de terrain dans un groupe international, 21ème Congrès de l'AGRH, Saint-Malo, France

La diversité est un thème à la mode et est devenue une valeur adoptée de manière stratégique par de grands groupes. Pour qu'une telle politique devienne une réalité, encore faut-il trouver les moyens concrets pour l'intégrer dans les pratiques de ressources humaines et dans les mentalités des personnes. L'objet de cette communication est de montrer comment les valeurs de la diversité, adoptées par la direction générale d'un grand groupe international, ont été déclinées et appliquées dans le cas d'un processus de sélection de candidats dans un programme de formation continue. Les données présentées s'appuient sur une enquête de terrain. Dix dirigeants ayant conçu la formation et 42 managers ont été interviewés. L'analyse des résultats montre que le programme a atteint son objectif stratégique : parvenir à la communication d'une vision partagée (Senge, 1991), à travers la consolidation d'un fort sentiment d'appartenance à la culture organisationnelle (Schein, 1995). Les managers ont été sélectionnés selon différents paramètres : secteur industriel, professions et cultures nationales, confirmant ainsi l'autre volet de cette formation : une promotion de la diversité au sein de l'organisation à travers une pratique de développement des ressources humaines. Cette recherche démontre une fois de plus le rôle joué par le processus de socialisation organisationnelle dans le maintien d'une culture d'entreprise et notamment, celui de l'université d'entreprise dans ce processus, phénomène peu étudié encore dans les pays de langue française.

Chanlat J-F., Dameron S. (2009), Management et diversité : lignes de tension et perspectives, Rencontres internationales de la diversité, Corte, France

Chanlat J-F. (2008), Transgression: a forgotten dimension of organization; transgression practices as organizational contradiction mediators: a reading of Crozier, Friedberg and Reynaud, Colloquium Dark Side of. Organizations, Sheffield, Royaume-Uni

Hireche L., Chanlat J-F. (2007), Making sense of the moral maze: an interpretive interactionist approach for understanding the ethics of leaders, EURAM (European Academy of Management) conference, Paris, France

As the few existing empirical studies on leaders ethics are based on a functionalist perspective - in which leaders ethics rely on conformity with certain types of behavior - not taking into account the context, the purpose of this research is to chose an interpretative approach, focusing on the subordinates' perspective. A qualitative investigation was conducted, based on interviews and a three-year participant observation in a French software company, where the employees were interviewed about their perceptions of their top managers' ethics. What do subordinates consider to be right or wrong, in other words appropriate or not, in their leaders' behaviors? The findings of this study show that in mundane, everyday situations, leaders' ethics seems to be - first of all - a matter of professional excellence. Second, the study highlights the contextual dimension of ethical judgment, which alters across people, situations and times.

Babeau O., Chanlat J-F. (2007), Transgression : a forgotten dimension of organization, EURAM Congress, Paris, France

Cet article théorique cherche à réhabiliter le rôle de la transgression des règles dans l'organisation. Critiquant la condamnation systématique de tout phénomène transgressif par les sciences de gestion, nous cherchons à montrer qu'une partie du phénomène ne doit pas être compris comme une pathologie de l'organisation, mais bien comme un élément de son fonctionnement normal. Nous mobilisons les cadres théoriques de l'analyse stratégique (Crozier et Friedberg) et de la théorie de la régulation conjointe (Reynaud) pour montrer combien l'acte transgressif peut avoir une dimension positive dans le fonctionnement organisationnel. Il est possible de mettre en évidence en particulier le fait que la transgression joue dans l'organisation le rôle de conciliateur des contraintes contradictoires des organisations.

Chanlat J-F. (2007), Le stress au travail : problème d'actualité dans les entreprises et enjeu social, Le stress au travail : une réalité. Quelle prévention? Quels acteurs et quels outils? INRS, Nancy, Toulouse, France

Chanlat J-F., Babeau O. (2007), La transgression : une dimension oubliée de l'organisation. Les pratiques transgressives comme médiatrices des contradictions organisationnelles, XVIème conférence internationale de management stratégique (AIMS), Montréal, France

Cet article théorique cherche à réhabiliter le rôle de la transgression des règles dans l'organisation. Critiquant la condamnation systématique de tout phénomène transgressif par les sciences de gestion, nous cherchons à montrer qu'une partie du phénomène ne doit pas être compris comme une pathologie de l'organisation, mais bien comme un élément de son fonctionnement normal. Nous mobilisons les cadres théoriques de l'analyse stratégique (Crozier et Friedberg) et de la théorie de la régulation conjointe (Reynaud) pour montrer combien l'acte transgressif peut avoir une dimension positive dans le fonctionnement organisationnel. Il est possible de mettre en évidence en particulier le fait que la transgression joue dans l'organisation le rôle de conciliateur des contraintes contradictoires des organisations.

Chanlat J-F. (2006), Jacques Girin : un chercheur original dans le champ de la gestion, Autour du langage et des organisations : hommage à Jacques Girin (Ecole Polytechnique), Paris, France

Chanlat J-F. (2006), Le futur de la gestion : quelques réflexions anthropologiques à l'aube du XXI siècle, Desenvolvimento e Gestao social de Territorios, X Coloquio Internacional sobre Poder Local, Salavdor-Bahia, Brésil

Autres publications

Chanlat, J-F., (2016), Anthropology of Organizations : An Introductory Perspective, Cahier EDBA Dauphine, septembre

Chanlat, J-F., (2016),  Défense de la langue française comme langue scientifique : enjeux intellectuels, sociopolitiques et culturels des recherches et des publications en français  Dossier, Quel avenir pour la recherche en français ? , La Revue des Sciences de Gestion, 1, 277, pp.13-26

Chanlat J.F., (2014), The forgotten contributions of the French schools of sociology and anthropology to the foundations of anthropological perspectives in the Anglophone universe: A comment on Morey and Luthans, Journal of Organizational Ethnography, vol 3, issue 1

Chanlat JF., (2014),Lenguagem e pensamento na investigaçao administrativa:os desafios para os investigadores nao anglofonos, RAE-Revista de Administração de Empresas, vol. 54, n. 6, novembro-dezembro

Chanlat, JF., (2013), Les études critiques en management: un rappel historique, Communication, Vol 31,1

Chanlat,. JF Language and thinking in organization studies: the visibility of French OS production in the Anglo Saxon OS field. International Journal of Organizational Analysis. Volume 22. n° 4. 2014. pages 504-533

Retour à la liste