2017

Carolina Prestes-Turcato- DRM-MOST
« Le processus d'institutionnalisation des micro-pratiques des transformations urbaines »
Sous la direction de Bernard Leca, le 19 avril


Mélissa Boudes- DRM-MOST
« Travailler autrement via l'économie sociale et solidaire. Le cas des coopératives d'activités et d'emploi »
Sous la direction de Bernard Leca, le 18 septembre

En savoir plus

Dans un contexte de transformation du travail et d’augmentation de la précarité, cette thèse aide à comprendre comment de nouvelles formes de travail émergent, se développent et parviennent à répondre aux besoins et aspirations sociales en matière de travail. Cette étude s’intéresse plus particulièrement aux dynamiques d’innovation sociale qui s’appuient sur les principes de l’économie sociale et solidaire. Elle repose sur une analyse néo-institutionnaliste, processuelle et multi-niveau des Coopératives d’Activité et d’Emploi, une forme organisationnelle hybride alliant les logiques institutionnelles de l’entrepreneuriat, du salariat et de la coopération. Elle a permis (1) de mieux comprendre les interactions entre l’innovation sociale et son contexte ; (2) de mettre en lumière une nouvelle forme de stratégie agissant sur les logiques institutionnelles pour gérer les tensions inhérentes à la forme organisationnelle hybride ; et (3) d’expliquer comment une organisation hybride peut permettre aux personnes de (re)donner du sens au travail.


Margot Leclair- DRM-MOST
« Les pratiques associées à la créativité en contexte marchand »
Sous la direction d'Isabelle Huault, le 29 septembre

En savoir plus

Le constat de départ de cette recherche, souligné par la littérature, est celui du débat permanent au sein des organisations créatives, entre priorités artistiques et créatives d'un côté et intérêts économiques de l'autre côté. Nous interrogeons la manière dont les acteurs créatifs gèrent les contraintes économiques qui les entourent dans ce contexte marqué par la rationalisation. Au travers d'une étude qualitative et approfondie de l'industrie de la mode -entretiens et travail ethnographique, nous avons observé les pratiques quotidiennes des acteurs créatifs du secteur. Premièrement, et au travers du travail de Michel de Certeau, nous révélons ici les différentes tactiques et autres arrangements que ceux-ci développent vis-à-vis des contraintes, une forme d'action qui joue un rôle important dans les organisations créatives. Cette forme d'action, que l'on nomme trouble du créatif, entretient une ambiguïté autour du travail créatif en organisation, nécessaire pour créer. Ensuite, nous révélons les forces socio-matérielles et affectives qui constituent les pratiques créatives de façon intrinsèque, et soulignons le poids de telles forces dans la négociation permanente avec les motifs économiques. Subséquemment, nous proposons le concept de créativité-en-action, une manière à la fois incarnée, matérielle et affective d'agir créatif, au sein des industries créatives.


Pauline Beau- DRM-MOST
« Dispositifs de gestion et risques psychosociaux. Une étude qualitative des outils de gestion du risque humain dans les organisations»
Sous la direction de Gwenaëlle Nogatchewsky, le 16 octobre.

En savoir plus

Depuis la fin des années 2000, les risques psychosociaux (stress, anxiété, burn-out…) sont au cœur des débats sociétaux. La littérature explique l’apparition accrue de ces phénomènes par la diffusion d'une culture du résultat exigeant toujours plus des individus et contrôlant leur performance grâce à un ensemble de dispositifs et d'outils de gestion. Parallèlement, pour prévenir les risques psychosociaux les organisations s'appuient également sur des outils de gestion. Cette thèse vise donc à répondre à la question de recherche suivante : dans quelle mesure les outils de gestion participent aux risques psychosociaux, à leur production et à leur prévention ? Pour y parvenir nous avons réalisé une étude exploratoire, puis, quatre études de cas au sein d’organisations privées et publiques selon un design qualitatif composé de 67 entretiens semi-directifs, de deux observations non participantes et de documentations internes et externes. En étudiant les relations systémiques entre perceptions du réel, individus et outils de gestion, nous approfondissons les mécanismes complexes liant culture du résultat, dispositifs de gesvion dt(risques psychosociaux.


Guillaume Flamand- DRM-MOST
« Former à l’organisation par l’art pour un retour vers un fondement pratique : Une analyse critique de l’usage de l’art dans la Management Education»
Sous la direction de Véronique Perret, le 1er décembre 2017.

En savoir plus

L'art a été proposé comme réponse aux critiques de la Management Education dont les activités se sont académisées et où les approches d'inspiration scientifique dominent. Ma thèse constate l'homogénéité de la littérature spécialisée qui tend à se focaliser sur les apports des caractéristiques « romantiques » de l'art – où il est pris comme l'opposé théorique de la gestion. Avec une perspective critique, ma thèse s'appuie sur l'étude longitudinale, qualitative, inductive d'un cas unique pour tenter de déterminer si l'art, employé en tant que pédagogie, éloigne du localement dominant. L'analyse indique qu'il s'agit d'une expérience d’une pratique hybride, entre art et gestion, qui peut résonner avec les piliers de la Management Education. L'art éloigne alors de l’académisme, mais l’on reste dans le domaine de l’activité organisée qui peut être compatible avec les valeurs managériales actuelles. Il apporte une expérience du pratique, pas uniquement les caractéristiques romantiques. Il peut agir plutôt sur les moyens que sur les fins, pour offrir un retour vers un fondement pratique source de la Management Education avant son académisation progressive.