Du gaspillage à la sobriété

1 janvier 20

Avoir moins et vivre mieux ?

Dominique Meda

Serge Tisseron

1re édition | octobre 2019 | 240 pages

9782807321878

Pour en savoir plus

Les consommateurs pensent-ils "gaspillage" lorsqu’ils achètent une paire de chaussures quasiment identique à une paire possédée ? Lorsqu’ils accumulent des téléphones portables inutilisés dans un tiroir ? Lorsqu’ils donnent des vêtements à une association pour en acheter des modèles "plus neufs" ou "plus à la mode" ? Dans l’affirmative, s’agit-il du gaspillage des objets, de l’argent, de ressources ? Ce livre apporte des éléments de réponse.

Comment passer du gaspillage des objets à la sobriété matérielle ?

Alors que les médias ne cessent de parler du gaspillage alimentaire, de l’eau ou de l’énergie, celui des objets matériels, sujet de ce livre, est largement moins médiatisé. Ce qui l’est, ce sont les pratiques de circulation des objets fondées sur le don, la vente, l’échange, le troc qui s’inscrivent dans l’économie circulaire et/ou collaborative.

Qu’est-ce que le gaspillage des objets pour les personnes ? Pensent-elles « gaspillage » lorsqu’elles achètent une paire de chaussures quasiment identique à une paire possédée ? Lorsqu’elles accumulent des téléphones portables inutilisés dans un tiroir ? Lorsqu’elles donnent des vêtements à une association pour faire de la place dans les placards… et acheter des modèles « plus neufs » ou « plus à la mode » ? Dans l’affirmative, s’agit-il du gaspillage des objets, d’argent, de travail, de ressources naturelles ?

Ce livre apporte des éléments de réponse. Il questionne les relations des individus aux objets matériels via leur perte d’utilité, autrement dit via leur gaspillage, en trois temps : gaspiller, remédier au gaspillage et devenir sobre.

Le premier temps fournit des éléments pour comprendre le concept du gaspillage dans une société d’hyperconsommation. Le deuxième donne la parole à des professionnels du terrain (Emmaüs, Halte à l’Obsolescence Programmée, Zéro Waste France, Agence du Don en Nature, Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi) exerçant un regard pratique et parfois critique sur le gaspillage des objets. Enfin, le dernier temps discute la notion de sobriété matérielle et l’éprouve dans des contextes quotidiens, que ce soit via la réduction de la consommation par des personnes qui s’en lancent le défi ou via le désencombrement par des home-organizers.

Deux regards englobants, psychologique et sociologique, introduisent et concluent ces réflexions.