Axe Durabilité et Sobriété

L'axe Durabilité et Sobriété fédère les travaux traitant des thématiques du développement durable et de la responsabilité sociale de l'entreprise. Une réflexion sur ces problématiques suppose à la fois une ouverture à toute forme d'organisation - entreprises, associations, coopératives, fondations,  ... -  et une attention portée aux changements contemporains dans l'organisation de la production, de l'échange et de la consommation de biens et services. Les organisations, de par les conséquences environnementales de leurs activités, deviennent responsables vis-à-vis des générations futures. Par sa position de donneur d'ordre, l'entreprise devient responsable des conditions de travail dans des entités qu'elle ne contrôle pas. Les marchés financiers prennent eux aussi en compte ces questionnements à travers le développement de l’investissement socialement responsable et des agences de notation extra-financière. La consommation socialement responsable ou le commerce équitable questionnent la mobilisation des consommateurs via l’utilisation de labels ou d’autres répertoires d’action à la portée dénonciatrice plus forte. Les modèles de l'économie circulaire et de l'économie collaborative interrogent l'entreprise "en société". Les modes d’apprentissage sont influencés par l’émergence de nouveaux métiers participant à la création de "marchés de la vertu". Les questions de santé au travail sont également remises au cœur des questionnements organisationnels: organisation du travail, utilisation de produits controversés ...  L’entreprise « en société » ne peut ignorer les enjeux d'une transition sociale et écologique et doit en gérer les risques, identifiés ou encore invisibilisés.

Responsables de l'axe


Tribunes

« A quelles conditions la sobriété pourrait-elle devenir acceptable, non “punitive” ? »

Publié sur le site du Monde, le 4 mai 2022

La professeure de management Valérie Guillard explique, dans une tribune au « Monde », que le télétravail, l’usage du vélo, les achats d’occasion, etc., permettent de concilier pouvoir d’achat, plaisir et temps libre, sans susciter d’amertume.

Pour en savoir plus


« Il y a urgence à repenser l’organisation du marché de l’investissement socialement responsable pour éviter sa dilution »

Publié sur le site du Monde, le 10 mars 2022

En partant du scandale Orpea, la professeure en sciences de gestion Frédérique Déjean revient, dans une tribune au « Monde », sur vingt-cinq ans de pratiques de l’ISR et de l’« ESG washing », et rappelle le rôle-clé joué par les syndicats pour faire progresser la bonne gouvernance.

Pour en savoir plus


Représentation comptable de l’entreprise et développement durable

Publié sur le site Alternatives Economiques , le 10 février 2022

L’évolution des modèles comptables accompagne les mutations du capitalisme. Elle est aussi un enjeu de pouvoir. L’Europe a importé les normes IFRS, langage du capitalisme financier, elle doit aujourd’hui affirmer son pouvoir normatif sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (Une publication dans L'Economie Politique n°93, février 2022, de Bernard Colasse et Frédérique Déjean)

Pour en savoir plus


RSE : « Les Européens promeuvent des rapports beaucoup plus complets que les Anglo-Saxons

Publié sur le site du Monde, le 1er février 2022

La professeure en sciences de gestion Frédérique Déjean explique, dans une tribune au « Monde », pourquoi il est essentiel que l’Union européenne mène le combat contre les Anglo-Saxons en ce qui concerne les normes comptables internationales, en matière de responsabilité environnementale et sociale.

Pour en savoir plus


La sobriété, mode d’emploi

Publié sur le site de France culture, le 8 janvier 2022

Minimaliste, frugal, décroissant, altercroissant, voire post croissant… qu’est-ce qu’être sobre ? Est-ce une posture critique à l’égard du capitalisme, un choix de vie appliqué au quotidien ?

Pour en savoir plus


Fast fashion : « Le vêtement est une habitude plus difficile à changer que l’alimentation »

Publié sur le site Reporterre, le 9 novembre 2021

Le « mois de résistance » à la fast fashion, la mode jetable, débute ce 8 novembre. S’il est nécessaire de ne plus surconsommer, explique l’experte Valérie Guillard, « une minorité de consommateurs a atteint cette prise de conscience ».

Pour en savoir plus


La sobriété “énergétique” au quotidien, ça s’apprend !

Publié sur le site de France Inter, le 3 novembre 2021

Le terme de « sobriété » énergétique tend à s’imposer dans les discours sur l’environnement. Mais qu’est-ce que la sobriété ? Est-ce la solution aux défis écologiques ?

Pour en savoir plus


Assises de l'économie circulaire

Publié sur le site Acteurs publics, le 8 septembre 2020

Professeure des universités, auteure de l’ouvrage Du gaspillage à la sobriété, avoir moins pour vivre mieux (éditions De Boeck Supérieur), Valérie Guillard détaille ces normes sociales qui freinent l’essor de la sobriété et encouragent la surconsommation. Un entretien organisé le 7 septembre aux Assises de l’économie circulaire organisées par l’Ademe.

Pour en savoir plus


Consommation : vers une sobriété volontaire ?

Publié sur le site Alternatives économiques, le 25 mai 2020

Alors que le confinement nous a contraints à limiter notre consommation au strict nécessaire, cette contrainte se transformera-t-elle en une démarche de sobriété volontaire? Une tribune de Valérie Guillard, directrice de Dauphine Recherches en Management.

Pour en savoir plus


Sobres aujourd'hui, sobres demain ?

Publié sur le site Emarketing.fr, le 11 mai 2020

Le confinement engendre un changement d'attitude chez les consommateurs et de nouvelles envies dans le quotidien des Français. Le lien social sera-t-il le même après le déconfinement ? Une tribune de Valérie Guillard, directrice de Dauphine Recherches en Management.

Pour en savoir plus


Colloques

Vendredi 18 février 2022, 14h-17h, Amphithéâtre 5 et via Teams

Une réflexion intitulée : La sobriété dans tous ses états

Universitaires et professionnels discuteront des enjeux de la sobriété
Wilfrid de Conti (besight.co, cadeaux d’entreprise)
Sophie Danlos (Fermes d’avenir, agriculture)
Barbara Nicoloso (Virage Energie, Enercoop Haut de France)
Céline Ferré et Bela Loto (Association MIR, numérique)
Marianne Bloquel et Sarah Thiriot (ADEME)
Franck Aggeri (Mines ParisTech, management)
Frédérique Déjean (Université Paris Dauphine-PSL, comptabilité socio-environnementale)
Valérie Guillard, (Université Paris Dauphine-PSL, marketing)

Vendredi 29 novembre 2019, 8h30-14h, Salle A709

Colloque sur le thème de l'Economie circulaire  en questionnant, via deux tables rondes réunissant universitaires (Dauphine et PSL) et acteurs du monde économique et sociétal, la façon dont ces nouveaux modèles (ré)interrogent les liens entre Entreprise et Société.

Rencontre autour du livre collectif coordonné par Valérie Guillard "Du Gaspillage à la Sobriété Avoir moins et vivre mieux ?" (Edition De Boeck)

Avec la participation:
De Dominique Desjeux, Anthropologue ; Antoine Hardy, ministère de la Cohésion des territoires; Dominique Méda, directrice de l’IRISSO, Université Paris Dauphine-PSL; Franck Aggeri, Mines Paris-Tech ; Julia Faure co-fondatrice de Loom ; Hélène Valade directrice du Développement Durable de Suez, présidente de l’ORSE (Observatoire sur la Responsabilité Sociale des Entreprises).

Vendredi 12 octobre 2018

Conférence organisée avec l'agence Vigeo-Eiris: Notation et recherche sur la responsabilité sociétale : quels nouveaux paradigmes de mesure des risques et performances des entreprises?

Compte-rendu de la conférence