Contrats de recherche

En cours

Contrat PSL ECMI

Projet Économie Comportementale en management de l’innovation
É
Cmi

Béatrice Parguel, responsable scientifique du projet pour DRM-MLab

Le projet de recherche interroge, au sein du champ du management de l’innovation, la question du processus d’idéation individuel et de son efficacité. S’appuyant sur la théorie de l’étiquetage social en psychologie, il propose d’étudier l’influence de dispositifs simples et peu coûteux pour « nudger » (littéralement, « donner un petit coup de pouce à ») la capacité créative individuelle. Concrètement, en adoptant une méthodologie expérimentale, le projet propose de tester l’influence relative de différentes étiquettes attribuées à différents publics avant la réalisation d’une tâche classique de créativité (i.e., la tache de l’œuf) sur la performance du processus d’idéation. Sur le plan théorique, le projet doit clarifier les mécanismes impliqués dans le processus d’idéation en connectant sciences sociales et sciences cognitives. Sur le plan managérial, il pourrait offrir de nouvelles opportunités aux managers en charge de l’innovation dans les organisations.

Partenaires:  


Clos

Contrat ANR LISOHASIF2030

LISOHASIF 2030 : « lien social, habitat, situation de fragilité » La place des personnes âgées La place des personnes âgées en situation de fragilité dans la ville créative en 2030 : comment l’habitat peut réduire les situations de fragilité et renforcer le lien social ?

Albert David, coordonnateur du projet pour DRM-MLab
Participant: Emilie Canet

Partenaires:
DRM-Dauphine Recherche en Management
GIE AG2R REUNICA
IMRI Initiative pour le management de recherche et de l'innovation - PARTENARIALE PARIS DAUPHINE
IRG Institut de recherche en gestion
NIMEC
Réunica

Aide de l'ANR 165 830 euros
Début et durée mars 2013 - 24 mois

Le projet LISOHASIF 2030 porte sur le sujet suivant : « Lien social, habitat, situations de fragilité : la place des personnes âgées en situation de fragilité dans la ville créative en 2030: comment l'habitat peut réduire les situations de fragilité et renforcer le lien social? ». Ce projet réunit trois laboratoires universitaires (DRM M-LAB de l'Université Paris-Dauphine, le NIMEC de l'Université de Rouen et l'IRG de l'Université Paris-Est) ainsi que l'IMRI de la Fondation Partenariale Dauphine et le groupe de protection sociale AG2R LA MONDIALE (anciennement Réunica). Le projet LISOHASIF 2030 est parti d’une interrogation simple : est-il possible de concevoir des dispositifs innovants de gestion des situations de fragilité à l’horizon 2030 ? Pour y parvenir, il fallait coupler deux approches complémentaires : élaborer un cadre théorique capable d’intégrer les multiples dimensions de la question, et s’organiser en atelier d’innovation sur l’ensemble de la durée du projet. Les résultats se comptent : 25 exposés dans la phase de mutualisation des connaissances, dont nous avons inféré 8 concepts projecteurs regroupés en 3 : « Parcours défragilisant, parcours sécurisant », « Territoire à énergie sociale positive », « Les nouveaux essentiels du chez soi ». Ces concepts projecteurs ont à leur tour généré des concepts innovants, dont nous avons tiré 7 projets expérimentaux.

Programme ANR : Sociétés Innovantes, innovation, économie, modes de vie (INOV) 2012
Référence projet : ANR-12-SOIN-0006
En savoir plus sur le projet sur le site dédié.